Cloud : Alibaba défie AWS, Google et Microsoft aux Etats-Unis

CloudDatacentersIAAS

Alibaba implante son cloud aux États-Unis. Pour ses clients chinois, mais également pour de futurs clients à l’international. Une offre qui concurrence Amazon, Google et Microsoft.

Alibaba, via sa division Aliyun, lance aujourd’hui ses offres cloud sur le marché américain. Des solutions d’Infrastructure as a Service (IaaS), qui viendront bousculer les ténors du marché, et renforcer la position du géant de l’e-commerce chinois en tant que clone asiatique d’Amazon, société qui mêle elle aussi un volet grand public (l’e-commerce) à une activité entreprises (le cloud).

Alibaba dispose aujourd’hui de datacenters en Chine, à Hong-Kong et dans la Silicon Valley. La firme déclare être le premier acteur du cloud en Chine, un marché colossal qui soutient largement ses activités et sa croissance. Ce sont d’ailleurs les entreprises chinoises ayant des activités aux US qui devraient être intéressées en premier lieu par ce nouveau datacenter américain.

Sécurité des données ?

Pour gagner des clients à l’international, Alibaba devra être en mesure de fournir des garanties quant à la sécurité des données stockées dans ses datacenters. Il ne faudrait pas en effet que le gouvernement chinois soit en mesure de les consulter librement.

Le climat de suspicion générale existant depuis les révélations d’Edward Snowden (sans compter la branche technologique du « Patriot Act ») place toutefois ici Alibaba sur un pied d’égalité avec les entreprises américaines… tout du moins hors des États-Unis.

Un argument qui devrait peser lourd lorsque la société étendra ses activités à d’autres régions. L’Europe serait en ligne de mire pour fin 2015.

À lire aussi :
Smartphones : Alibaba s’invite discrètement au capital de Meizu
Alibaba et la mobilité boostent les résultats de Yahoo
Alibaba, le sésame vers le renouveau de Yahoo ?

Crédit photo : © Karen Roach – Shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur