Le cloud a passé la seconde en France

Cloud

Selon l’étude Channel Index 2012 de CA Technologies, les investissements dans le cloud vont continuer de progresser en 2012.

Dans son enquête annuelle de perspective menée auprès de ses partenaires français, l’étude Channel Index 2012, CA Technologies vient confirmer que les investissements dans le cloud vont continuer de progresser en 2012. Les résultats montrent également une prise de conscience par ses utilisateurs des bénéfices apportés par le cloud computing.

Depuis 2009, CA Technologies interroge chaque début d’année son réseau de partenaires sur les perspectives de l’industrie IT. En France, l’évolution de la hausse des dépenses consacrées au cloud est significative : ils étaient 40 % de partenaires à l’anticiper en 2010, puis 64 % en 2011. Ils sont désormais 66 %.

Si le cloud s’inscrit dorénavant dans les budgets d’investissement des entreprises, 41 % seulement des clients français des partenaires de CA Technologies font appel à un service de cloud, ce qui place la France en net retrait par rapport au reste de l’Europe, où deux entreprises sur trois en sont consommatrices. Certainement une légère pause à l’allumage, qui sera rapidement rattrapée : une entreprise cliente sur trois pourrait sauter le pas avant la fin de l’année.

Les tendances de consommation du cloud

Pourquoi migrer vers le cloud computing ? L’enquête de CA Technologies apporte une réponse nette à cette question : 58 % des utilisateurs du cloud affirment bénéficier d’une meilleure élasticité des services – ou flexibilité pour les étendre ou réduire en fonction de leurs besoins les services IT – et 53 % d’entre eux d’une plus grande agilité métier et d’une réduction de la complexité. Le déploiement de nouveaux services dans un laps de temps toujours plus court est ici clairement exprimé.

Concernant le modèle de cloud pour les années à venir, c’est le cloud hybride qui tient la corde pour 47 % des partenaires interrogés, suivi pour 37 % par le cloud privé et 16 % par le cloud public, données européennes de l’étude auxquels adhèrent les partenaires français.

« L’augmentation des dépenses consacrées au cloud computing prouve que le modèle de l’informatique dans les nuages est une bonne réponse aux pressions croissantes qui s’exercent sur les organisations modernes, explique Marco Comastri, président EMEA de CA Technologies.

On exige aujourd’hui des départements informatiques qu’ils proposent de nouvelles applications et de nouveaux services à un nombre sans cesse croissant d’utilisateurs tant internes qu’externes, et ce de manière à la fois rapide et économique. Pour réagir rapidement à ces exigences métiers et aux besoins du marché, clients et partenaires envisagent différents modèles de cloud qui puissent contribuer à stimuler leurs innovations et à générer de nouvelles sources de revenus. Et notre mission consiste justement à les accompagner dans leurs efforts de transition vers ce nouvel environnement hybride où les services de cloud vont se combiner à leurs systèmes informatiques existants. »

Crédit photo © Mipan – Fotolia.com


Voir aussi
Webséminaire – De la virtualisation du datacenter au cloud computing
Comment réussir la transformation? Quels écueils éviter? Quelles options choisir? Vidéo Webséminaire en différé, avec Dell, Intel et le cabinet Pierre Audoin Consultants.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur