Le Collège de France explique la révolution numérique

Régulations

La très ancienne institution fait une mise à jour pas banale: proposer une série de cours sur le numérique. Gérard Berry, titulaire de la chaire, explique la démarche durant un point presse

Une évidence qui tombe tellement sous le sens que personne n’y a pensé: expliquer la révolution numérique. C’est la lourde tache que le vénérable Collège de France a décidé de relever. Avec la création de la chaire d’Innovation technologique, l’institution envisage, par le biais d’un cycle de conférences *, de mettre des mots clairs sur un phénomène vécu par tous, mais compris par peu.

Pour Gérard Berry, titulaire de la chaire – et entre autres, directeur scientifique d’Esterel technologies et membre de l’Academie des sciences et des technologies- il existe une véritable “fracture sociale et générationnelle“. Les “décideurs” plus âgés, savent moins bien que les “décidés“, plus jeunes et plus à l’aise avec les nouvelles technologies.

La numérisation du monde qui nous entoure progresse à pas de géant. “Même Velib a besoin de l’informatique pour savoir où se trouvent tous les vélos ! “, lance t-il.

Le scientifique et industriel trouve étonnant le fait que personne, n’ai à ce jour, entrepris d’expliquer le monde numérique et les principes informatiques qui y sont liés. La question « pourquoi et comment le monde devient numérique » nécessite fatalement des réponses. Des réponses conceptuelles, mathématiques et des réponses techniques.

L’informatique révolutionne les objets, au premier rang desquels se trouve le téléphone mobile. La mise en réseau des combinés permet d’accélérer considérablement la communication dans des endroits tels que l’Inde ou l’Afrique. Pour Gérard Berry, le changement ne se limitera pas à ça. Le GPS, la cartographie et la médecine vont être profondément bouleversés par la vague numérique.

D’où l’intérêt de la démarche, pour en expliquer les espoirs et les limites. “Bientôt, nous disposerons de processeurs encore plus puissants qu’aujourd’hui. Il faudra surtout savoir quoi en faire“.

L’ensemble des cours seront dispensé avec la participation d’authentiques acteurs du secteur. Airbus, Thomson ou encore DxO permettront aux auditeurs de comprendre les enjeux du challenge numérique.

Il n’en faudra pas moins pour appréhender les questions essentielles d’un monde où, de l’aveu du titulaire de la chaire,”tout ne fait que commencer“.

*

Du 25 janvier au 28 mars. Cours disponibles sur Internet et en podcast, gratuitement. Intitulés des cours à cette adresse.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur