Un comité directeur d’ingénierie aux commandes de la suite LibreOffice

Cloud

Composé de contributeurs LibreOffice de renom, le comité directeur d’ingénierie de la Document Foundation sera chargé d’organiser le travail des développeurs.

La Document Foundation vient de former le comité directeur d’ingénierie (ESC pour Engineering Steering Committee) de la suite bureautique open source LibreOffice. Cette équipe coordonnera les efforts de développement et précisera les directions technologiques à suivre pour le futur.

Les dix membres de ce comité sont, dans l’ordre de citation par la fondation : Andras Timar, Michael Meeks et Petr Mladek de Novell, Caolan McNamara et David Tardon de Red Hat, Bjoern Michaelsen de Canonical, Michael Natterer de Lanedo, Rene Engelhard de Debian, et deux contributeurs indépendants : Norbert Thiebaud et Rainer Bielefeld. Ces personnes sont des participants clés du projet, choisis parmi les membres de la communauté.

« Nous avons mis en place un processus indépendant, où les sociétés participantes sont toujours mises en valeur, mais où la communauté est capable de faire évoluer le logiciel sans l’appui d’une de ces sociétés », explique André Schnabel, membre du comité directeur de la Document Foundation. Un modèle qui tranche avec celui adopté pour OpenOffice.org, un projet qui était chapeauté par un seul acteur professionnel (Sun Microsystems puis Oracle).

À ce jour, la communauté de contributeurs gravitant autour de LibreOffice comprend 200 développeurs (dont 120 participants réguliers) et 200 personnes œuvrant sur les problèmes de localisation et de documentation. « C’est un succès phénoménal, surtout si vous considérez le projet OpenOffice.org, où les intervenants externes formaient un petit groupe qui devait faire face à des obstacles importants », constate Caolan McNamara de Red Hat.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur