L’e-commerce français encore au beau fixe: +60%

Régulations

L’année 2003 commence aussi bien que 2002 avec des ventes en ligne en forte progression

Le commerce en ligne français est enfin entré dans une phase de maturité. Internet constitue bel et bien un nouveau canal de vente qui semble ne pas souffrir de la conjoncture actuelle. Ainsi, Internet représente 12% du chiffre d’affaires généré par les VPCistes.

Selon l’Ascel (Association pour le commerce et les services en ligne), le commerce en ligne progresse de façon très soutenue puisque le nombre de transactions en ligne enregistrées au cours du premier trimestre de cette année a augmenté de 57,7 % par rapport à la même période de 2002. Porté par l’ADSL Cette évolution a été mesurée sur un panel représentatif constitué de seize acteurs du e-commerce. Ces derniers ont enregistré 3.925.000 transactions au cours de ce trimestre. Pendant la même période, le chiffre d’affaires enregistré auprès d’un échantillon de 13 e-commerçants a été de 224.675.000 euros, soit une progression de 42 % par rapport au premier trimestre 2002. Le confort généré par le haut débit et l’ADSL, et le renforcement de la confiance vis à vis des systèmes de paiement, expliquent selon l’Ascel cette forte progression.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur