L’e-commerce français poursuit son envolée

Régulations

Le chiffre d’affaires global des ventes en ligne a presque atteint 3 milliards d’euros en 2005, 10 milliards si on y ajoute les services financiers

Rien n’arrête l’e-commerce français. Porté par l’explosion du haut débit et par la confiance des internautes pour les moyens de paiement en ligne, le secteur affiche à nouveau une croissance plus que vigoureuse.

Selon l’Ascel, l’Association pour le commerce et les services en ligne, le chiffre d’affaires du secteur a progressé de 45 % en 2005 pour atteindre 2,9 milliards d’euros, contre 2 milliards d’euros il y a un an. Le nombre de transactions a suivi une croissance comparable, gagnant 47 % pour atteindre 34,8 millions en 2005. Evidemment, les fêtes de fin d’année ont été synonymes d’explosion de la demande. Au 4ème trimestre, les cybermarchands sondés par l’Acsel ont connu une croissance de 36 % de leur chiffre d’affaire sur un an à périmètre comparable, à 849,4 millions d’euros. Les transactions sur cette période ont progressé de 39 % à 9,9 millions. L’Association souligne également que les nouveaux internautes sont des acheteurs en ligne. En 2005, on a compté 11 % de plus d’abonnés et 26 % de plus d’acheteurs (13,4 millions de personnes). “Le nombre d’acheteurs en ligne croît deux fois plus que le nombre d’internautes”, souligne l’Acsel.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur