Le compte bancaire de Nicolas Sarkozy piraté !

Sécurité

Des “petites sommes” ont été détournées…

Notre bien aimé président de la République a-t-il cliqué sur un lien piégé ? S’est-il fait avoir par une attaque par phishing ? A-t-il répondu à un mail douteux ? Toujours est-il, selon le JDD, le compte bancaire personnel de Nicolas Sarkozy a été piraté. L’information a été confirmée par l’Elysée.

Selon l’hebdomadaire, des escrocs (en ligne ?) ont effectué des prélèvements sur le compte personnel de Nicolas Sarkozy après avoir réussi à se procurer ses coordonnées bancaires.

Nicolas Sarkozy a déposé plainte courant septembre et que,“dans la plus grande discrétion”, le procureur de la République de Nanterre (région parisienne), Philippe Courroye, avait aussitôt saisi la brigade criminelle de Paris ainsi que la brigade financière. Pour le moment, l’enquête n’a rien donné. Peut-être s’agit-il de cyber-escrocs géorgiens ?

Le compte du ‘premier des Français’ s’est plus vraissemblablement retrouvé dans une liste de comptes anonymes régulièrement piratés par les cyber-ecsrocs.

Selon une source proche de l’enquête, citée par le JDD, il s’agirait “de petites sommes”. On est rassurés.

Cette affaire“prouve que ce système de consommation par internet n’est pas infaillible et, en tant que secrétaire d’Etat à la Consommation, ça m’interroge, ça m’interpelle”, a commenté Luc Chatel ce dimanche sur Radio J.

“Lorsqu’on fournit des informations personnelles à sa banque, c’est pour une relation de confiance directe qui permet l’accès à certains services de la part du consommateur, ce n’est pas pour que ces informations soient utilisées à tout-va à des fins de marketing, à des fins de recrutement et qu’elles soient divulguées ici ou là”, a-t-il poursuivi. C’est sûr… Luc Chatel vient-il de découvrir la cyber-délinquence ? Heureux que cet ‘incident’ lui ait ouvert les yeux…

“Je pense qu’aujourd’hui il y une incertitude en la matière, un manque de confiance en ce système et je pense que les principaux intéressés, les banques et les associations de consommateurs doivent travailler sur ce sujet, c’est l’objectif que nous leur fixons”, a-t-il déclaré.

Dans le plan France Numérique 2012, qui sera dévoilé ce lundi, mais dont nous avons eu la primeur, il est notamment proposé de doubler d’ici 2012 le nombre d’enquêteurs spécialisés, de renforcer l’arsenal juridique, avec par exemple, la création d’un« délit d’usurpation d’identité sur les réseaux de communication électronique », et d’accroître la coopération européenne.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur