Le Congrès US imposera-t-il ses choix techno en Irak ?

Régulations

Que cache la volonté d’un sénateur américain d’imposer la technologie américaine des réseaux téléphoniques sans fil sur le sol irakien ?

Darrell Issa, membre du Congrès américain, s’est prononcé ouvertement pour que les Etats-Unis imposent à l’Irak le déploiement de technologies cellulaires CDMA américaines. Une prise de position qui s’oppose ouvertement aux technologies européennes, et en particulier françaises.

Le CDMA s’appuie sur la technologie GSM, complétée de fonctions GPS. Ce qui fournit à Darrell Issa un motif imparable pour imposer son point de vue : la fonction GPS du CDMA permettra de repérer immédiatement tout travailleur américain présent sur le sol irakien, en cas d’attaque terroriste ou d’enlèvement. Ne serait-ce pas là un vernis anti terroriste grossier, qui cache derrière le repérage des ressortissants, le projet de se doter de moyens pour surveiller en permanence la population irakienne? Et surtout cela exprime la volonté politique de se réserver le marché. Un discours qui en dit long sur les projets géopolitiques américains Le discours de Darrell Issa, un proche des Motorola et autres Qualcomm, est riche d’enseignements. Et très inquiétant quant aux ambitions américaines. Selon lui, trois marchés restent à équiper en téléphonie cellulaire: l’Afghanistan, l’Irak et la Corée du Nord ! Cette affirmation fait froid dans le dos lorsque l’on suit l’actualité internationale, qui démontre le caractère limité, hégémonique et sans doute intéressé des politiques proches de George W. Bush. D’autant que la base du réseau CDMA étant le GSM, son déploiement resterait porteur des technologies européennes. Une compétence technologique qui de toute évidence manque aux conseillers de Darrell Issa.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur