Le CTO de Cisco se dit ‘effrayé’ par Windows Vista

Régulations

Il sera intéressant de suivre la réponse de Microsoft… Pour le directeur technique de géant mondial des réseaux, certaines parties de Windows Vista seraient ‘effrayantes’?

Un tel niveau de complexité ne pourra qu’engendrer de nouvelles menaces, en même temps que de nouvelles solutions. Il s’agit toujours de la même lutte en sécurité : essayer de combattre ce qui n’existe pas encore.”

L’avis de Bob Gleichauf, “Chief Technology Officer” (CTO, ou directeur technique) de Cisco, recueilli par nos confrères de ZDNet, est sans appel: Windows Vista, qui doit succéder à Windows XP, ne représentera qu’une étape dans la démarche continue de sécurisation des réseaux.

Nous sommes entre gentlemen: le discours n’est pas que négatif… Vista sera indéniablement plus sécurisé que XP. Mais pour combien de temps ? Le danger n’est peut-être pas immédiat, mais l’adoption de Vista risque de soulever de nombreuses interrogations et de susciter des “exploits” de la part des ‘hackers’ ou de pirate malveillants.

Vista résoudra un grand nombre de problèmes. Cependant, toute action entraîne une réaction, des effets collatéraux et des mutations. Les réseaux peuvent alors s’affaiblir sans qu’il y ait eu de démarche intentionnelle“, considère Bob Gleichauf.

Les nuages s’accumuleraient-ils? Symantec affirmait en juillet que Vista serait truffé de failles. La Commission Européenne a mis la pression sur Microsoft en affirmant voici quelques jours que certaines fonctions de sécurité, et leur implémentation dans Vista pourraient porter atteinte à la libre concurrence parmi les éditeurs…

Toutes ces déclarations et prises de position vont finir par nuire à l’image de Vista et pourraient retarder l’adoption du système dans les entreprises. Certes, son intégration dans les nouveaux PC chez les fabricants et assembleurs va lui permettre de s’imposer de facto (cf. notre récent article sur une étude IDC). Mais beaucoup d’entreprises risquent de traîner les pieds avant de faire migrer tout leur parc de PC.

Une autre question va se poser, dans les entreprises: quand faudra-t-il faire migrer les plates-formes ‘hardware’ ? La gêne des constructeurs, lorsqu’on les interroge sur leur capacité à accueillir Vista, est visible ! Tous s’affirment ‘Vista Ready‘ mais à condition de ne pas évoquer la version ‘Premium‘ de Vista et son mode 3D Aero, pourtant les plus séduisants.

En tout cas, si Vista doit permettre de passer à un niveau de sécurité supérieur, ses nouveaux modules devront d’abord obtenir la validation des grands acteurs de l’informatique, fabricants et équipementiers, avant de pouvoir pénétrer les entreprises. Un processus qui risque d’être long et surtout de faire le jeu d’un outsider qui, après les serveurs, lorgne le poste de travail: Linux.

Mais dans un premier temps, Microsoft devra lutter contre un ennemi de l’intérieur, Windows XP, sans doute moins sûr mais maîtrisé par les entreprises. A moins que le lancement de Vista ne soit stratégique pour Microsoft pour faire migrer les parcs Windows 2000 et autres versions? Windows XP ! L’éditeur de Redmond ne sera pas perdant sur tous les fronts.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur