Le déclin des ventes de PC se poursuit en Europe au deuxième trimestre

Cloud

Selon le Gartner, la marché a chuté de 3,3 %. A cause de la faible demande des entreprises principalement heureusement compensé par le dynamisme des particuliers et le succès des netbooks.

Le marché du PC en Europe occidentale ne s’arrange guère au deuxième trimestre sans pour autant s’ériger en catastrophe économique. Avec 13,3 millions d’unités, le marché décline de 3,3 % par rapport à la même période en 2008, selon le Gartner. Un moindre mal face aux 6 % de baisse annuelle attendus en 2009 par le cabinet d’analyse ou encore aux -5 % de ventes dans le monde récemment annoncés par IDC.

D’autant que le marché est divisé entre PC d’entreprise et grand public. Selon le Gartner, le marché de l’entreprise plonge de 21 %. Il est compensé d’autant par les PC du commerce courant. D’autre part, la bonne santé des netbooks, qui atteignent désormais le quart des ventes de PC portables, sauve les apparences. « Sans les mini-notebooks le marché aurait décliné de plus de 15 %, soutient Ranjit Atwal, analyste principal au Gartner, mais les nouvelles voies du marché et les prix attractifs de ces PC ont prévenu un déclin plus sévère. »

Côté constructeur, Acer gagne la première place devant HP avec 3,2 millions de ventes et 24,3 % du marché. En hausse de 24 %. Si HP cède du terrain en termes de part de marché, ses ventes augmentent légèrement sur l’année. Elles franchissent les 3 millions d’unités (contre 2,97 au deuxième trimestre 2008).

Le grand perdant est Dell dont les ventes s’effondrent de plus de 20 %. Avec 1,6 million de PC distribués, l’entreprise texane conserve cependant la troisième place. Suivent Toshiba et Asus qui perdent respectivement 5,8 % et 15,2 % avec 767.000 et 679.000 machines commercialisées.

Mauvaise élève du marché européen avec l’Allemagne et l’Angleterre, la France voit son activité ralentir de 1,2 % sur un an au cours du deuxième trimestre. La faiblesse du secteur professionnel (-20 %) explique, là encore, la cause du déclin, cependant limitée, du marché français. La consommation des ménages en PC a elle progressé de 17 %. Surtout à travers les portables qui comptent pour 64 % des ventes (en hausse de 35 % par rapport à 2008 grâce aux netbooks qui, avec 324.000 unités écoulées, représentent près de 23 % du marché des mobiles).

Alors qu’Acer et HP voient leur ventes augmenter de plus de 16 % chacun (avec respectivement 706.000 et 557.000 unités), Dell n’a décidément pas la faveur du consommateur français. Le constructeur affiche une baisse de 27 % avec 230.000 PC vendus.

Le taïwanais Acer est donc l’acteur qui semble le mieux tirer son épingle du jeu de la situation économique sur le marché européen. Particulièrement grâce aux ventes des netbooks. Selon le Gartner, Acer aurait vendu prês de la moitié de tous les ultra-portables du marché. Il restera à en vérifier les conséquences sur ses résultats financiers.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur