Le décompte fatal des secondes s’égrène sur le Net

Régulations

Les secondes qui restent à vivre à l’Internaute s’égrènent sur le site deathclock.com. Mais les solutions pour ralentir le compte à rebours sont juste derrière

La Toussaint est passée, mais la fête des morts continue toute l’année, sur le site Deathclock.com. Cette URL du meilleur goût traite le sujet à fond et offre notamment un service qui risque de faire exploser les statistiques de chômage des voyantes.

Il suffit en effet de renseigner quelques champs d’information, tel l’âge ou le sexe, ou son degré de pessimisme, pour voir s’afficher le compte à rebours du temps qui vous reste à vivre. Ce dernier peut d’ailleurs être téléchargé en fonds d’écran, histoire de garder la bonne humeur toute la journée.

Le site propose également de nombreuses informations passionnantes, comme une base de données fort complète sur la manière dont Marlon Brando ou Cary Grant ou d’autres célébrités sont mortes. Les vivantes ne sont pas épargnées, puisqu’il est possible de s’informer de leur temps à passer sur Terre.

Mais continuer à énumérer les services macabres offerts par le site risque de nous faire passer à coté de l’essentiel: sur la fenêtre noire, ornée d’une pierre tombale, où défile le compte à rebours fatidique, s’affiche une proposition cliquable: « repousser la date de la mort ». Le lien mène alors vers des pages aux couleurs bleues, remplies de contenus sur la santé, des allergies aux cholestérol. Et surtout, de moult publicités. Le compte à rebours pour ces dernières, manifestement, n’a pas démarré.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur