Le dégroupage avance très vite

Régulations

Selon le régulateur, le dégroupage partiel (ADSL) a progressé de 50% en deux mois tandis que le dégroupage total comence à croître

547.613. C’est le nombre de lignes téléphoniques dégroupées au 1er mai, selon l’Autorité de régulation des télécoms. Grâce au succès de l’ADSL, cette technique qui permet à un opérateur alternatif de s’affranchir de France Télécom pour proposer l’Internet à haut débit accélère son rythme de croisière.

Il y a un an, on comptait environ 50.000 lignes dégroupées. En deux mois, le nombre d’accès en dégroupage partiel a connu une augmentation de 50%. Avec Paris et l’Ile-de-France, 67 départements sont équipés, au moins partiellement, en ADSL par les opérateurs du dégroupage: Neuf Télécom, Cegetel… Dans le même temps, le nombre d’accès en dégroupage total est de plus en plus important. Free, Neuf Telecom, Tiscali, Télécom Italia ont en effet annoncer le lancement prochain d’offres de dégroupage total sur le marché résidentiel. Ces offres permettent aux usagers d’opter pour un opérateur et une facture unique, qui couvrent l’abonnement téléphonique, les communications téléphoniques et les services ADSL (notamment Internet). Cette possibilité ne concernait jusqu’à présent que les abonnés professionnels. On dénombre 8.487 lignes totalement dégroupées soit une progression de 100% en deux mois.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur