Le dernier iTunes serait ‘boggué’ et ‘hacké’

Sécurité

Entre les plaintes d’utilisateurs et les assauts des pirates, Apple doit revoir sa copie

La dernière version d’iTunes d’Apple présenterait des ‘bugs’. Des utilisateurs se plaignent de la médiocre qualité du son et de morceaux qui “sautent”.

La version 7 a pourtant été présentée par Apple comme “l’amélioration la plus significative depuis ses débuts en 2001”.

Ce qui ne semble pas être l’avis de nombreux utilisateurs, qui se lamentent à longueur de forums.

Que retenir de commentaires comme: “ITUNES 7 A RUINE MA VIE”, ou encore: “Je vous recommande de ne pas vous approcher de la version sept”? Sont-ce là les améliorations significatives promises par Apple?.

Les premières plaintes avaient été rejetées parce qu’elles émanaient, paraît-il, de “quelques utilisateurs de Windows”. Mais ensuite beaucoup d’utilisateurs de Mac ont commencé à rencontré le même problème. Certains affirment que des morceaux précédemment achetés sur la boutique en ligne avaient disparu suite à la mise à jour…

Du coup, les fils de discussions qui expliquent comment repasser à la version 6.0.5., attirent la foule des mécontents.

Certains mécontents soutiennent qu’iTunes 7 serait un vampire qui viderait les ressources de leur PC.

L’un d’eux affirme que cette version 7 accapare jusqu’à 180 Mo de ressources dès qu’il utilise la fonction 3D du navigateur et le garde ouvert…

Si on lance un jeu ou un autre programme gourmand simultanément, le moindre accroc au niveau du son continue jusqu’au redémarrage.

Un utilisateur, s’adressant à Apple, écrit : “Les fonctions sont excellentes, mais vous devriez fouetter vos développeurs pour avoir laissé ce logiciel devenir aussi gourmand.”

Si iTunes 7 semble décevoir nombre d’utilisateurs, les pirates, eux, s’en donneraient à coeur joie. Ainsi, quelques heures après que le logiciel a fait son apparition sur le Web, un programme conçu pour enlever les DRM (protections numériques) a été mis à jour.

“QTFairUse6 2.3 converts” permettrait de supprimer purement et simplement les DRM des chansons téléchargées sur iTunes.

Apple se serait bien passé de cette contre-publicité, surtout après avoir loué les améliorations de son dispositif de sécurité…

Source : TheInquirer.fr


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur