Le dernier tome de Harry Potter a-t-il été piraté?

Régulations

Pour sa dernière publication, l’auteure de Harry Potter, la richissime J.K
Rowling, a peut-être été la victime d’un sorcier de la Toile

Abracadabrantesque, Potter séduit les pirates… L’école des sorciers vient d’apprendre une triste rumeur selon laquelle le dernier opus des aventures du magicien à lunettes (“Harry Potter et les Reliques de la Mort”) aurait été piraté.

L’information dévoilée par l’éditeur de logiciels de sécurité pour les particuliers, PC Tools nous rappelle que Harry Potter est une cible privilégiée des pirates. Une nouvelle publication de ce roman étant chaque fois plus populaire que la précédente. Il est logique que la saga suscite un intérêt croissant pour les pirates.

Pour les spécialistes du phishing, le nom Harry Potter est synonyme d’une bonne moisson, et ils ne manquent pas de surfer sur cette mode.

Depuis quelques jours, Gabriel, un pirate informatique qui n’a rien d’un archange, affirme avoir en sa possession l’intrigue finale du roman.

Ce brigand de la publication explique dans une note publiée sur le site InSecure.org avoir piraté une ébauche du Tome 7 sur l’ordinateur d’un employé de la maison d’édition Bloomsbury Publishing. Il est clair que l’ambition du pirate au-delà de dévoiler la fin de la série est de se faire connaître.

Seulement, notre apprenti sorcier semble avoir oublié que l’arsenal juridique permettant de le trouver est bien plus évolué qu’il y a cinq ou dix ans, époque où les scripts kiddies pullulaient… Et à trop donner de détails sur sa façon de procéder, il pourrait bien rapidement se retrouver derrière les barreaux d’Azkaban (ndlr : la prison des sorciers).

Info ou Intox, la maison d’édition d’Harry Potter n’a pas encore commenté

Mais Pour Simon Clausen, p-dg de PC Tools, “Il nous semble tout à fait possible que le script du dernier tome de Harry Potter ait été piraté. Les entreprises sont assaillies d’attaques malveillantes et doivent continuellement vérifier et réadapter les solutions de protection de leurs systèmes d’informations face à l’évolution des cybermenaces.”

“Les pirates informatiques ont pour habitude d’agir lors d’opérations commerciales ou d’évènements hauts en couleur pour susciter l’intérêt du public, comme c’est le cas pour la sortie du nouvel Harry Potter. Néanmoins, l’exemple de ce prétendu piratage permet de prévenir les particuliers et les entreprises des dangers d’Internet et de la nécessité de mettre en place de réelles mesures de protection informatique.”


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur