Le détrousseur de sex.com arrêté

Régulations

Auteur de l’une des plus grosses escroqueries du Web, Stephen Cohen a été arrêté au Mexique et extradé vers les Etats-Unis, où il devra verser 82 millions de dollars pour le ‘scam’ de sex.com

Une vielle affaire de détournement de nom de domaine, qui date de 1995 – autant dire les débuts du Web – va enfin pourvoir se clore? Mais revenons tout d’abord sur ce qui apparaît comme une affaire de scam historique :

En 1994, un certain Gary Kremen avait acquis une pépite Internet, un nom de domaine prédestiné, l’URL ‘sex.com‘, sans pour autant l’exploiter immédiatement. En 1995, Stephen Cohen, falsifiant des documents du ‘registrar‘ Network Solution, a fait l’acquisition illégalement du nom de domaine ‘sex.com‘. Un ‘scam‘ des plus célèbres? Il va y associer un site pornographique, et créer le site le plus rentable de l’Internet, avec un chiffre d’affaires incroyable pour cette fin de siècle, 25 millions de dollars par jour ! Mais Gary Kremen ne l’entend pas de cette oreille, et il se lance dans l’une des plus longues procédures judiciaire de l’Internet. Il lance deux actions : il va poursuivre Stephen Cohen et réclamer une perte d’activité et des dommages et intérêts ; et il va poursuivre Network Solution afin de récupérer l’usage de son nom de domaine et une indemnité. En 2000, après cinq ans de procédures, le juge James Ware va reconnaître le vol de nom de domaine ‘sex.com‘. Et condamner Stephen Cohen à verser 65 millions de dollars : 40 millions pour la perte de revenus et 25 millions de dommages et intérêts. La somme ne sera pas versée, Stephen Cohen s’est enfui en 2001 au Mexique, à Tijuana, et a depuis employé son temps à rapatrier sur des comptes de banques ‘offshore‘ l’argent illégalement dérobé et placé dans de multiples sociétés écrans. Concernant Network Solution, qui entre temps a été racheté par Verisign, il faudra attendre quatre ans encore, pour qu’en 2004 la société finisse par négocier et obtienne le retrait de la plainte, contre 20 millions de dollars. C’est d’ailleurs la seule somme que Gary Kremen aura gagné pour avoir été propriétaire d’un nom de domaine qui pendant cinq ans lui aura été usurpé. Octobre 2005, nouveau rebondissement? Le LA Times révèle qu’après 6 ans de fuite ? et un propriété acquise à Monaco – Stephen Michael Cohen a été arrêté par les autorités mexicaines, pour violation d’une règle d’immigration. Il a été extradé vers les Etats-Unis et incarcéré au pénitencier de San Diego. Il était temps, on raconte que la population de Tijuana augmentait singulièrement avec la multiplication des chasseurs de primes? Stephen Cohen devra dans un premier temps verser 82 millions de dollars à Gary Kremen. En effet, les 65 millions ont fait des petits avec les intérêts ! Dans un premier temps, car l’escroc devra ensuite répondre devant l’administration fiscale américaine de 20 années de taxes ‘oubliées‘, et de détournements de fonds vers des paradis fiscaux, encore une fois dans le plus total mépris des taxes afférentes. La fortune du multimillionnaire risque d’être sacrément écornée, pour peu qu’il n’aille pas finir ses jours nourri et logé aux frais du contribuable américain.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur