Le directeur financier de Google quitte le navire

Régulations

Les spéculations sont ouvertes pour expliquer le départ inattendu de George
Reyes

On ne peut être le directeur financier (CFO) du très médiatique géant des moteurs de recherche Google et échapper aux interrogations lorsque l’on quitte une telle entreprise?

Google est en permanence sous le feu des projecteurs. L’annonce du départ, programmé pour la fin de l’année, de George Reyes, CTO du moteur depuis 2002, n’a pas échappé à l’attention des observateurs. Mais les intéressés se refusent à tout commentaire.

Tout juste, en dehors des formules d’usages et de regrets, apprend-on que la transition se déroulera jusqu’en janvier et que George Reyes participera au recrutement de son successeur.

Il ne faut cependant pas oublier que Google, c’est d’abord une équipe dirigeante qui tient dans une main : les cofondateurs Larry Page et Sergey Brin, le patron (CEO) et président du conseil d’administration Eric Schmidt, et justement le CFO George Reyes.

<< George Reyes

Et dans le cas présent, rien n’a filtré d’un éventuel désaccord entre ces individus. Les résultats et la progression exponentielle du titre de Google, malgré la légère déception du dernier trimestre, militent au contraire pour une entente non contrariée.

Les spéculations dont sont friandes la presse américaine risquent fort de partir dans tous les sens. Pourtant, le plus logique pourrait venir des 51.750 stocks options que George Reyes a perçues fin 2006, acquises au prix de 5 dollars pièce.

Après l’IPO qu’il a menée de main de maître en 2004, et la progression spectaculaire du titre enregistrée depuis, le CFO de Google se retrouve à la tête d’un pactole de 26 millions de dollars ! Voilà de quoi réfléchir et qui justifie de voir la vie autrement?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur