Le .eu compte 2,5 millions de fans

Régulations

Le nom de domaine européen, le .eu, bien qu’encore peu présent sur la Toile
voit sa popularité croître rapidement

Selon l’Union européenne, près de 2,5 millions de personnes (ndlr : 2,6 pour l’Afnic) et d’organisations se sont offerts un nom de domaine en .eu depuis son ouverture, il y a un an. Un bon résultat, surtout si l’on se réfère aux premiers objectifs fixés en 2006 : à savoir 1 million de noms de domaine en un an.

Pour autant, si l’on ramène ce chiffre par pays, on compte seulement 100.000 dépôts par membres de l’UE. En France, le taux de dépôt atteint 6,28%, soit la quatrième plus forte demande européenne.

Ouvert à tous depuis près d’un an le .eu est donc l’incarnation même de la démocratisation du Web, puisqu’en l’espace de 365 jours, cette extension est devenue populaire et occupe déjà la troisième place des extensions les plus utilisées.

Rappelons que le .eu peut être déposé aussi bien par les entreprises ou les organisations que par les particuliers. Il a été crée pour être un complément aux extensions nationales comme le .fr pour la France ou le .es pour l’Espagne. Il permet à tous de revendiquer une identité paneuropéenne.

Enfin, le fait de posséder un .eu est une garantie, car celui qui en est le détenteur est protégé par les règles et les standards européens. On ne peut donc qu’encourager les entreprises, les particuliers et tous les internautes qui développent des sites de déposer leur domaine en .eu.

Seules deux extensions nationales sont plus populaires que le .eu, l’Allemagne et la Grande-Bretagne. D’ailleurs, ces deux pays sont aussi ceux qui font face à la plus forte demande en .eu. Sur les 2,5 millions d’extensions en .eu, 30% sont allemandes et 17% britanniques.

Rappelons qu’à l’échelle mondiale il existe 120 millions de noms de domaines. Un chiffre qui fera certainement douter plus d’un lecteur, il est pourtant rigoureusement exact…

La croissance a d’ailleurs été particulièrement forte en 2006 (+36%) selon les chiffres de l’Icann. Le .fr se porte très bien avec un taux de croissance de 66% indique l’association française pour le nommage Internet en coopération (Afnic).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur