Le FAI Alice pourrait chercher acquéreur…

Régulations

La filiale de Telecom Italia en France apparaît bien esseulée sur un marché
reconcentré. Vu ses médiocres résultats, les rumeurs d’un rachat vont bon train

L’Hexagone connaît un puissant mouvement de consolidation sur le marché des fournisseurs d’accès à Internet (FAI, ou ISP). Rappelons qu’AOL et Club Internet ont récemment été rachetés par Neuf Cegetel.

Les performances de la pulpeuse blonde Alice n’étant pas mirobolantes, Le Figaro de ce 11 septembre n’écarte pas l’éventualité d’une cession, même si la direction actuelle, en France, refuse de l’évoquer.

Ces rumeurs restent relativement fondées. Le FAI, chaque année un peu plus en déficit, creuse ses pertes.

Pourtant la stratégie d’Alice reste inchangée, c’est à dire que le choix a consisté à investir des sommes importantes pour l’amélioration du réseau. Le quotidien économique rappelle que Telecom Italia a investi 350 millions d’euros en 2005 pour doper les performances de son réseau et une enveloppe de 150 millions d’euros pour développer son marketing.

D’aucuns estiment que le soutien du géant italien pourrait ne pas durer éternellement. Club Internet , longtemps soutenu par Deutsche Telekom, a fini par être vendu.

Un bilan maussade

En 2006 le déficit d’Alice était de 195 millions contre 97 millions en 2005. Pour son 2è trimestre fiscal, le FAI a tout de même relevé la tête, il a signé 37.000 nouveaux clients et détient désormais 6,25% du marché ADSL en France avec 845.000 abonnés à son offre haut débit. Au 30 juin, Alice totalisait 1,023 million de clients.

Interrogé par Le Figaro, Daniel Fava directeur “business” de la marque Alice explique: “Nous recrutons environ 7% à 8% du total des nouveaux abonnés chaque trimestre.”

Les capitaux propres du principal actionnaire sont dans le rouge à -86 millions d’euros et sa dette augmente de façon inquiétante à 571 millions d’euros à la fin du mois de décembre 2006

Alice équipera les grandes surfaces

Alice vient de commander 60 bornes Internet destinées à la promotion de son offre “Pack Internet” dans les grandes surfaces alimentaires et spécialisées.

Un communiqué du groupe explique: “Cette commande constitue un nouvel exemple de la pertinence de l’offre information sur le lieu de vente ainsi que de son positionnement sur des valeurs d’étude et de conseil auprès de ses clients.” Il reste à savoir si ce genre de commande permettra de préserver l’indépendance de la belle Alice…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur