Pour gérer vos consentements :

Le FBI appelle les entreprises US à abandonner Kaspersky

Décidément Kaspersky a du mal avec les Etats-Unis. En mai dernier, plusieurs agences CIA, NSA,… ont fait part de leur méfiance sur Kaspersky Lab et sur les risques en matière de sécurité intérieure. Le FBI n’était pas en reste en soupçonnant le spécialiste russe de sécurité d’accointance avec le Kremlin et d’espionnage. Au début juillet, des sénateurs de la Commission des armées ont recommandé d’interdire les solutions de Kaspersky dans les contrats militaires.

Le ton est monté d’un cran selon un article de CyberScoop, le FBI demande maintenant aux entreprises privées d’abandonner l’usage de l’antivirus de l’éditeur russe. La raison invoquée est toujours la même, les solutions de Kaspersky constituent « une menace pour la sécurité nationale ». Des recommandations émises depuis le début de l’année sur certains secteurs cibles comme l’énergie et ceux utilisant les systèmes de contrôle industriel de type SCADA. Avec l’attaque de cybersabotage menée contre le réseau électrique en Ukraine par des cybercriminels apparemment russes, les autorités américaines sont très attentives au secteur de l’énergie et du nucléaire. Il est vrai que les acteurs IT sont moins réceptifs aux recommandations du FBI. Kaspersky a noué plusieurs partenariats avec des sociétés américaines IT pour commercialiser ses produits.

De son côté, le principal accusé réitère sa position en indiquant qu’il n’a pas de lien avec le gouvernement russe. En juillet, Kaspersky a même offert la possibilité pour le Congrès des Etats-Unis d’accéder au code source de son antivirus. Moyen de démontrer qu’il n’y a pas de backdoor ou de malware intégrés dans la solution. Dans un communiqué, l’éditeur se désole que « de telles recommandations soient émises par une agence gouvernementale contre une société éthique et respectueuse de la loi comme Kaspersky Lab ».
A lire aussi :

Kaspersky chahuté aux US prêt à dévoiler son code source

Kaspersky veut concurrencer Windows Defender avec un antivirus gratuit

Recent Posts

Data et analytique : pour quel retour sur investissement ?

EY qualifie de "dépassement des attentes" une utilisation des mégadonnées et de l'analyse avancée à…

6 heures ago

Mobile et systèmes industriels : les chantiers du framework ATT@CK

Passé en v11, le framework MITRE ATT@CK renforce sa matrice Mobile. Il en sera de…

7 heures ago

Cybersécurité : Thales s’offre S21sec et Excellium pour 120 M€

L'acquisition vient renforcer l’offre de Thales dans le conseil, l'intégration et les services managés de…

12 heures ago

Transition numérique : une solide croissance à deux chiffres

Les investissements mondiaux dans les technologies et services de transformation numérique progresseraient de plus de…

1 jour ago

Classement Forbes : 20 milliardaires de la Tech

De Jeff Bezos (Amazon) à David Duffield (Workday), voici la liste Forbes des 20 personnalités…

1 jour ago

Dix pistes d’action pour sécuriser l’open source

Comment améliorer la sécurité de l'open source ? Éléments de réponse avec le plan d'action…

2 jours ago