Le Figaro adopte MongoDB pour ses nouveaux médias

Bases de donnéesCloudOpen Source

Les sites web du groupe Le Figaro utilisent maintenant une base de données unifiée. L’offre NoSQL open source MongoDB a été choisie pour concrétiser ce projet.

10gen, éditeur de la solution de bases de données NoSQL open source MongoDB, vient de décrocher un contrat d’importance avec le groupe Le Figaro.

MongoDB sera utilisé par agréger les informations générées par les nouveaux médias du groupe, bref pour fédérer les articles de ses différents sites web. Les caractéristiques de cette solution ont largement joué en sa faveur.

Sa capacité à gérer des données hétérogènes est ainsi un avantage clé pour regrouper des informations provenant de plates-formes (CMS, bases de données, etc.) et de formats (actualités, papiers de fond, etc.) souvent très différents.

Du volume… dans le futur

L’aspect volumétrie est également important, même s’il n’est pas encore ici mis à l’épreuve. Actuellement la base reste en effet d’une taille réduite (250.000 objets), mais elle ne comprend que des sources récentes (quelques semaines à quelques mois).

Avec près de 100.000 écritures quotidiennes sur les sites du groupe, elle devrait toutefois monter en volume très rapidement.

Enfin, l’aspect communautaire et open source de cette solution a aussi été pris en compte lors du choix de MongoDB, comme le confirme Sandrine Crozat directrice technique au sein du service technique des nouveaux médias du Figaro.fr :

« Nous avons choisi de nous appuyer sur MongoDB pour sa flexibilité, sa facilité et sa rapidité de mise en œuvre. Le fait que la solution de 10gen soit libre a été un argument de poids dans la prise de décision finale. »


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – Connaissez-vous les inventeurs hi-tech européens ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur