Le Flash Player d’Abobe arrive en ‘open source’ chez Mozilla

Régulations

Adobe a offert à la Fondation Mozilla le code d’ActionScript Virtual
Machine, le moteur de langage de script du lecteur Flash, qui devient le
projet ‘open source Tamarin’

Nouveau mouvement stratégique vers l’open source, plus inattendu celui-là que l’ouverture très attendue du code de Java par Sun, l’éditeur Adobe (Photoshop, PDF, Dreamweaver, etc.) a ouvert le code de Flash Player à la Fondation Mozilla.

ActionScript Virtual Machine, le langage de script normalisé d’Adobe Flash Player, devient donc au sein de la Fondation un nouveau projet open source hébergé par cette dernière, Tamarin, une manière d’accélérer l’adoption de Flash pour la création de sites web riches.

Rappelons que Flash, la perle rachetée avec Macromedia, est aujourd’hui au coeur de la stratégie Web 2.0 d’Adobe, qui souhaiterait en faire la base du futur du web et en a fait le pivot de Flex 2.

Il s’agit d’une étape majeure pour le rassemblement des communautés de développement HTML et Flash autour d’un langage commun, et la création d’applications encore plus innovantes dans l’univers du web 2.0“, a d’ailleurs confirmé Kevin Lynch, vice-président senior et directeur des architectures logicielles chez Adobe.

Le projet Tamarin intégrera la version finale du standard ECMAScript Edition 4, sur lequel s’appuiera Mozilla pour la prochaine génération de son navigateur web Firefox. Les développeurs travaillant sur SpiderMonkey auront en particulier accès au code Tamarin dans le référentiel CVS Mozilla via la page de projet.

Les travaux réalisés par Adobe sur cette nouvelle machine virtuelle représentent une contribution sans précédent pour la Fondation Mozilla depuis ses débuts“, a indiqué Brendan Eich, le directeur technique de Mozilla Corporation et créateur de JavaScript.

A présent, les développeurs web disposent d’une machine virtuelle open source haute performance pour créer et déployer des applications interactives via Adobe Flash Player et le navigateur web Firefox. Nous sommes ravis de nous joindre aux communautés Adobe et Mozilla pour faire progresser le langage ECMAScript.

En travaillant avec la communauté open source, nous accélérons l’adoption d’un langage standard réservé à la création et à la diffusion de contenus résolument plus riches et interactifs se comportant à l’identique sur PC et terminaux mobiles“, a renchéri Kevin Lynch.

Tamarin s’appuie sur le standard ECMAScript Utilisé par des langages tels que JavaScript, Adobe ActionScript ou Microsoft JScript, qui sont aussi les principaux langages utilisés par les développeurs pour créer des Applications Internet Riches. Adobe et Mozilla sont tous deux des membres actifs du comité technique ECMA International Programming Language, auteur de la spécification ECMAScript Edition 4.La dernière machine virtuelle d’Adobe pour ActionScript 3.0, composant phare d’Adobe Flash Player 9 sorti en juin 2006, a été conçue pour offrir des performances et des fonctionnalités très avancées : utilisation plus efficace de la mémoire, lancement plus rapide des applications, débogage amélioré et rapports d’erreurs AVM (ActionScript Virtual Machine) est dotée d’un compilateur juste-à-temps (JIT) convertissant le code ActionScript en code machine natif pour une vitesse d’exécution maximale.Avec cet outil, les développeurs peuvent mettre à profit leurs connaissances pour créer rapidement des Applications Internet Riches (RIA) qui deviennent des éléments incontournables à mesure que les utilisateurs privilégient l’interactivité des contenus web.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur