Le FMI victime du phishing

Sécurité

Le Fond monétaire international ne mord pas si facilement à l’Hameçon

C’est une première qui souligne le fait que nos garnements de la Toile qui s’adonnent à l’hameçonnage par e-mail visent les gros comptes, mais aussi les instituions financières internationales. La nouvelle est tombée vendredi 14 juillet alors que les chars de la Libération défilaient sur les Champs-Élysées. Le FMI a lancé un “signal” fort après avoir remarqué que de nombreux mails frauduleux circulaient sur le Web. Ces pourriels se réclamaient du prêteur international. D’après les déclarations d’un porte-parole du FMI :

“Il y a eu un pic dans l’envoi de ces messages qui curieusement ciblent principalement les récents immigrants. Le FMI a immédiatement prévenu les autorités américaines.” Plusieurs types d’attaques ont été perpétrés. Toutes ont la même ambition; récupérer des informations financières personnelles en renvoyant l’utilisateur de la boîte mail vers un faux site du FMI. L’attaque a été particulièrement bien ficelée puisque les vrais noms des membres du FMI ont été combinés à des noms inventés. Dans un communiqué le fond monétaire international rappelle : “Le FMI ne communique jamais par mail avec des individus qui ne l’ont pas sollicité.” Quoi qu’il en soit, ce phishing particulièrement osé, dont on ne peut pas encore estimer le montant, illustre bien l’utilisation grandissante de cette méthode, et devrait rester dans les annales du piratage.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur