Le ‘fondeur’ TSMC se maintient à la hausse

Cloud

Le premier sous-traitant mondial des semiconducteurs, le taiwanais TSMC, affiche un cinquième mois consécutif de ventes à la hausse

TSMC (

Taiwan Semiconductor Manufacturing Co.) appartient à ces entreprises qui occupent une place stratégique sur un marché et dont les résultats sont observés à la loupe. Premier sous-traitant mondial des semiconducteurs, le taiwanais TSMC est une figure étalon sur ce marché très concurrentiel. Au mois de juillet, TSMC affiche une progression des ventes de 3,7% par rapport à juin, à 20,85 milliards de dollars de Taiwan, soit 654 millions de dollars US. Certes sur un an, ce chiffre accuse un recul de -9,9%, mais c’est le cinquième mois consécutif où les ventes du groupe sont à la hausse. Deux marchés profitent au fondeur: les composants pour les téléphones portables de nouvelle génération, et la future console Xbox 360 de Microsoft, dont ATI, client de TSMC, fournit les puces graphiques. Pour le trimestre en cours, TSMC anticipe sans grand risque une progression de ses livraisons de l’ordre de +14% à +16%. Mais aussi un baisse de -3% à -5% de ses prix de vente. UMC, le concurrent souffre

Principal concurrent de TSMC, le taiwanais UMC (United Microelectronics Co.) affiche des résultats mensuels que l’on pourrait croire plus encourageants, avec une progression de son chiffre d’affaires en juillet de 7% à 7,065 milliards de dollars de Taiwan, ou 221 millions de dollars US. Mais sur un an, le groupe affiche une chute des ventes de -36,9%. En revanche, UMC anticipe une hausse de ses prix de vente au prochain trimestre, en prévoyant d’augmenter la part de production dévolue aux semi-conducteurs en 90 nanomètres.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur