Le futur de FreeBSD dévoilé

Logiciels

Un article d’Ivan Voras permet de découvrir les fonctions attendues au sein des futures moutures de FreeBSD

Nos confrères d’OSNews se sont faits l’écho de la sortie de la première version bêta de FreeBSD 8.0, un clone d’UNIX sous licence open source. “Il a été prévu initialement pour être une version d’évolution apportant peu de nouvelles fonctionnalités. Toutefois, au fil du temps, de plus en plus de caractéristiques intéressantes ont été ajoutées” précise Thom Holwerda, d’OSNews.

Un billet signé par Ivan Voras tente de faire le point sur toutes les technologies qui pourraient faire leur apparition dans FreeBSD 8.0. Notez tout d’abord que les projets LLVM et CLANG pourraient remplacer – en partie, dans un premier temps – le GCC.

Le noyau va connaitre de multiples changements majeurs : apparition de threads ‘légers’, gestion des pages mémoire de grande taille, nouvelle version de l’ordonnanceur ULE, couche USB refondue, nouveau sous-système jails (qui permet d’isoler des tâches), support amélioré de Xen… Il intégrera également DTrace, une technologie directement issue de Solaris, et permettra de gérer un maximum de 512 Go de mémoire sur les configurations pourvues de processeurs AMD.

Dans le domaine du réseau, une couche de virtualisation fera son apparition et le noyau se concentrera exclusivement sur l’IPv6. Un support de NFSv4 sera également intégré. Enfin, dans le secteur de la sécurité, ProPolice permettra d’empêcher les attaques par dépassement de tampon.

Certes, certaines de ces fonctionnalités ne seront pas prêtes pour la sortie de FreeBSD 8.0. L’OS devrait toutefois se montrer plus puissant, plus sécurisé et nettement plus rapide que précédemment. Le décollage de la version définitive est programmé pour le 31 août prochain.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur