Le GCC sera optimisé pour les puces Atom et ARM

Logiciels

La prochaine version du compilateur du projet GNU mettra l’accent sur les plates-formes embarquées, en particulier les ARM et l’Atom d’Intel.

Nous ne le répéterons jamais assez : seule une optimisation fine des logiciels permet de tirer la quintessence des architectures processeur.

Les développeurs du GCC, le célèbre compilateur open source du projet GNU, l’ont bien compris et prévoient d’apporter de multiples améliorations à la version 4.5 de leur logiciel. En plus des progrès qui seront réalisés au sein de l’architecture générale du GCC, diverses optimisations permettront de mieux exploiter certains processeurs.

Dans le monde Intel, des optimisations spécifiques seront appliquées lorsque le code sera compilé pour l’Atom. Les processeurs ARM seront chouchoutés, de très nombreuses améliorations étant prévues, en particulier pour les Cortex-A9. De plus, le support des unités de calcul en virgule flottante sera en net progrès.

De nouvelles plates-formes embarquées feront également leur entrée : ARM Cortex-M0 et Cortex-A5, AVR ATmega8U2, ATmega16U2 et ATmega32U2, MIPS 1004K, Freescale ColdFire 51xx, 5221x, 5225x, 52274, 52277, 5301x et 5441x… Cet engouement pour les plates-formes embarquées s’explique par le fait que la plupart des concepteurs de processeurs participent au développement du GCC, qui sert souvent de compilateur de base pour leurs architectures.

Les développeurs qui ne s’intéressent pas à ce marché seront ravis d’apprendre que le processeur IBM Power7 sera lui aussi de la partie, avec un support complet de GCC sous AIX.

GCC 4.5 sera – au mieux – disponible vers la fin de ce trimestre.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur