Le Geste fait presque plier Apple

Cloud

Après plusieurs mois de conflit avec les éditeurs en ligne du GESTE, Apple a fini par assouplir les conditions d’utilisation sur l’App Store. Une initiative saluée mais insuffisante.

En début d’année Apple annonçait son intention de modifier les conditions d’utilisations pour la distribution d’applications sur l’App Store. La firme à la pomme avait prévu notamment la mise en place d’un service d’abonnements au sein même de son magasin en ligne.

Pour garantir l’exclusivité de la distribution des contenus payants présents au sein des applications iPhone et iPad, Cupertino avait demandé aux éditeurs d’aligner le prix de leurs abonnements sur le meilleur prix recensé partout ailleurs. En outre, cette modification des conditions est censée s’accompagner de l’interdiction pour les éditeurs d’insérer au sein des applications un lien pour renvoyer le lecteur vers une autre procédure d’abonnement au même contenu.

Le Geste (Groupement des Editeurs de Service) s’est insurgé dès le 25 janvier contre ces mesures quelques peu restrictives. Récemment, l’organisation adressait un courrier à Steve Jobs pour s’en plaindre. Des initiatives efficaces puisque plusieurs des mesures précitées n’entreront finalement pas en vigueur le 30 juin prochain.

Néanmoins la joie des éditeurs reste modérée car « l’interdiction de rediriger les utilisateurs d’une application vers une procédure d’abonnement sur laquelle Apple ne prélève pas 30% n’est toujours pas levée » dénonce le groupe. De même Apple refuse de communiquer aux éditeurs, les coordonnées des utilisateurs s’abonnant à une application ou à un contenu. La commission de 30% en contrepartie du référencement  dans le store suscite également la colère face aux 10% sur l’Android Market du concurrent Google.

Enfin, le Geste demande la suppression « des paliers tarifaires imposés par Apple et inadaptés à certains contenus » et condamnent « l’absence de communication de l’audience des podcasts empêchant toute commercialisation de publicités audio pre ou midroll ».

Apple fait donc un minimum d’efforts et poursuit sa stratégie visant à se rendre de plus en plus indispensable pour établir les relations entre lecteurs et éditeurs. « Peut mieux faire », conclut le Geste.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur