Pour gérer vos consentements :

Le Gigabit LTE au centre des déploiements des opérateurs en 2018

Près de 2 millions d’abonnés mobiles devraient bénéficier du Gigabit LTE dans le monde d’ici la fin de l’année, avance le cabinet d’études ABI Research. Comme son nom l’indique, le Gigabit LTE permettra aux utilisateurs disposant d’un terminal compatible (comme le Samsung Galaxy S8 ou, très prochainement, le Sony Xperia XZ Premium) de surfer à toute vitesse, jusqu’à 1 Gbit/s (en débits crêtes théoriques).

Pour l’heure, les opérateurs ayant mis à niveau leur réseau pour le Gigabit LTE ne sont pas légion. Sprint a été le premier à lancer un service aux États-Unis à la Nouvelle Orléans en mars 2017. Le 3e opérateur américain était précédé de Telstra qui a ouvert un point d’accès à Sydney en février. Plus prés de nous, Monaco Telecom a basculé sa 4G à 1 Gbit/s en avril dernier sur l’ensemble de son réseau. ABI pense que le nombre d’opérateurs qui offriront du Gigabit LTE va s’étoffer à partir du milieu de l’année prochaine aussi bien en Europe, qu’aux États-Unis/Canada et en Asie.

Le Gigabit LTE première composante du LTE Advanced Pro

« Aujourd’hui, les opérateurs du monde entier sont à différents stades de mise à niveau de leurs réseaux LTE, commente Prayerna Raina, analyste chez ABI. Au cours des quatre à six prochaines années, nous nous attendons à ce que les réseaux mobiles évoluent considérablement avec la prolifération du LTE Advanced, LTE Advanced Pro et Gigabit LTE d’une part, et le lancement de la 5G d’autre part. »

Le Gigabit LTE s’inscrit comme une composante du LTE Advanced Pro qui désigne un ensemble de technologies LTE pour opérer la voix (VoLTE), les objets (IoT) et véhicules (C-V2X) connectés, la faible latence, les drones, les communications des services de sécurité, etc. Dans ce cadre, la 4G à 1 Gbit/s et, qui plus est, le LTE Advanced Pro s’inscrivent comme une passerelle vers la 5G dans une transition qui, du point de vue de l’infrastructure des opérateurs, devrait durer six à huit ans, voire plus, selon ABI.

De part le grand nombre d’utilisateurs qu’il adressera, le Gigabit LTE devrait composer 70% des lignes LTE Advanced Pro en 2026 contre moins de 5% attendues en 2017. Et 30% de l’ensemble des lignes 4G dans leur ensemble à cette date. Malgré l’arrivée de la 5G attendue pour le début de la prochaine décennie, l’adoption de la 4G se poursuivra massivement. Alors que le taux d’abonnement 4G tourne aujourd’hui autour de 30% dans le monde, il devrait atteindre les 50% en 2024, avance ABI. Combien en Gigabit LTE ?


Lire également
SFR prêt pour la 4G Pro et se prépare à la 5G
https://www.silicon.fr/bouygues-telecom-franchit-les-1-gbits-en-4g-148332.html
Qualcomm bat Intel avec un modem 4G à 1,2 Gb/s

Recent Posts

Collaboratif : Jamespot étoffe son portefeuille avec Diapazone

L'éditeur logiciel français Jamespot ajoute la brique d'orchestration de réunions Diapazone à son offre collaborative…

2 jours ago

Gestion des secrets : pourquoi les équipes DevOps sont à la peine

Les pratiques DevOps de gestion des secrets d'une majorité d'organisations ne sont pas normalisées et…

3 jours ago

Visioconférence : qui sont les principaux fournisseurs ?

Qui sont les têtes d'affiche de la visioconférence et qu'attendre de leurs offres ? Éléments…

3 jours ago

Fargate : une nouvelle étape dans la transition Arm d’AWS

Le moteur serverless Fargate vient allonger la liste des services AWS exploitables avec les instances…

3 jours ago

Ransomware : l’essor de la cybercriminalité en tant que service

En France, le nombre d'attaques par rançongiciels (ransomwares) a augmenté de 255% en une année,…

3 jours ago

Sécurité du cloud : Google dresse un état des lieux

Le détournement de ressources cloud, par quels moyens et à quelles fins ? Un rapport…

3 jours ago