Le gouvernement élargit l’offre Micro Portable Etudiant

Cloud

1 euro par jour, le portable au prix du café a-t-il pour autant un avenir ?

La ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Valérie Pecresse a décidé, quatre ans après le lancement de la mesure d’élargir les offres de l’opération Micro Portable Etudiant. Désormais ce sont les opérateurs de téléphonie mobile qui entrent dans la danse.

Cette opération regroupe désormais deux parties. D’un côté, un panel d’ordinateurs portables (légers) est proposé dans le cadre de l’offre., de l’autre une connexion Internet sans fil. Le “Micro Portable Wi-Fi (ou MIPE)” est alors ouvert aux étudiants qui souhaitent se doter d’un PC pour la somme d’1 euro par jour. Une initiative lancée par la Délégation aux usages de l’Internet en collaboration avec les constructeurs, les distributeurs, les banques et les éditeurs.

SFR et Orange ont donc été retenus par le ministère pour remplir un cahier des charges en vue de s’intégrer à l’opération. SFR propose alors de permettre d’acheter un Eee PC 901 3G+, avec un accès Internet mobile illimité. Le tout pour la somme de 10 euros par semaine.

De son côté, Orange propose deux options, avec ou sans netbook. Le modèle n’est pas encore défini (10′) mais est affiché à 40 euros par mois avec une clé 3G+ utilisable à souhait jusqu’à une limite d’1 Go par mois.

Une mesure qui permet de lier plusieurs secteurs afin d’acquérir une clientèle qui par manque de moyens ne se serait pas équipée. Pour ceux dont les fonds seraient insuffisants, des prêts avantageux sont même prévus avec les banques partenaires. Une mesure critiquée dans la mesure où elle excluait certains étudiants qui ne remplissaient pas les conditions idoines.

Pour 2009, l’offre sera disponible dès le 15 Janvier, histoire de rattraper le retard pour les étudiants qui auraient, par manque de matériel, raté leurs premiers partiels…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur