Le groupe Solucom se renforce avec New’Arch

Régulations

Solucom, spécialiste en conseil sur les systèmes d’information et de communication, élargit son univers avec la prise de contrôle de New’Arch, spécialiste des datacenters et du stockage de données

Solucom a pris fin juillet le contrôle de New’Arch, société de conseil en architecture technique de systèmes d’information.

L’accord prévoit une prise de participation majoritaire, de l’ordre de 60%, dans le capital de la jeune pousse, et le solde des actions, avec des conditions suspensives, sera déterminé au cours du premier trimestre 2007.

New’Arch a réalisé, au 31 décembre 2005, un chiffre d’affaires de 3,7 millions d’euros et une marge opérationnelle proche de 10%.

Ses principaux clients ont pour noms: Carrefour, SGAM, Conforama ou encore AFP, des compes où Solucom n’était pas présent.

Ce rachat intervient un an après l’acquisition de Dreamsoft.

Solucom confirme ainsi sa stratégie de développement sur l’ensemble des segments du marché du conseil en infrastructures, avec pour objectif de devenir le leader en France de ce marché à l’horizon 2007 (“stratégie, design et gouvernance des infrastructures“).

«New’Arch est une très belle société de conseil, dotée d’un positionnement haut de gamme» souligne Pascal Imbert, président du directoire de Solucom.

Conseil aux grands comptes et croissance externe

Depuis quelques années, Solucom s’est lancé dans une série d’acquisitions: Arcome, Dreamsoft, Idesys, et aujourd’hui New’Arch.

Le Groupe Solucom est partenaire des plus grands comptes français sur leurs projets nationaux et internationaux : Air France, Alstom, ANPE, BNP-Paribas, Bouygues Telecom, EDF, France Télécom, Gaz de France, Crédit Agricole, La Poste, L’Oréal, Ministères des Affaires Etrangères, de l’Education Nationale, de l’Intérieur, Neuf Cegetel, SFR, SNCF, Société Générale, Suez…

Le groupe s’inscrit à 80% dans le métier du conseil et un peu dans l’intégration de technologie, hors logiciel, par exemple dans l’Identity Management/SSO. Une approche concurrente de celle de Devoteam, très différente de celle d’un Altran qui s’apparente aux prestataires en régie.

«Notre domaine d’expertise touche au conseil s’agissant des infrastructures logicielles, des plates-formes systèmes et réseaux, des ?datacenters’, donc les serveurs d’applications, l’environnement Websphere d’IBM et les nouvelles architectures ouvertes dites SOA, sans oublier la sécurité», explique Pascal Imbert, président du directoire du groupe.

Ainsi, Dreamsoft s’est fait une spécialité des processus d’urbanisation informatique et des SOA sur plusieurs technologies dont IBM , Sun Microsystems, mais également des portails EAI, des outils pour construire les nouvelles applications orientées « web services ».

« Nous accompagnons nos clients sur toutes les phases depuis la réflexion d’ensemble, la stratégie, le design des architectures, la gouvernance, jusqu’au cahier des charges pour les appels d’offres et la mise en place de sites pilotes, puis le déploiement ».

Solucom accompagne beaucoup de ses clients à l’international : Total, Arcelor, banques BNP Paribas, Société Générale…

Le groupe se félicite, par ailleurs, de compter parmi ses nouveaux clients des administrations et des ministères dont le MINEFI, le ministère de l’Intérieur (projet de ToIP, par exemple).

Les chiffres clés

Au 31 mars 2006, Solucom a enregistré un chiffre d’affaires annuel consolidé de 38,7 millions d’euros, incluant 6 mois d’activité de Dreamsoft, acquise en juillet 2005 (soit environ 4 M?).

La croissance annuelle des revenus s’inscrit autour de +20%.

Les effectifs total du groupe sont de 450 personnes, dont 200 pour la maison mère. Toutes les entités du groupe sont réunies à la Défense (Tour Franklin) où elles occuperont environ 4.000 m2 au printemps 2007.

Solucom est coté en Bourse à Paris (Euronext). Cours actuel: 47,60 euros.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur