Le hacker “AKILL” est libéré sous caution

Sécurité

Âgé de 18 ans, ce génie du cybercrime risquait 10 ans de prison

En Nouvelle-Zélande, un jeune homme au centre d’un réseau international de cybercriminel devait s’expliquer devant la justice… ( lire notre article )

Spécialiste précoce de la programmation informatique, ce kiwi, âgé de seulement 18 printemps doit répondre de deux chefs d’accusation portant sur l’accès illégal à des ordinateurs dans des buts malhonnêtes.

La peine maximum qu’il risque, est de 10 d’emprisonnement, rapporte le quotidienBrisbane Times.

Le jeune homme, qui s’est présenté devant le Tribunal de Grande Instance de la magistrature de Thames dans le nord du pays n’a pas cherché à nier les faits. Il a été libéré sous caution.

Walker a été arrêté au mois de novembre dernier dans la ville de Hamilton. Lors de son arrestation, les policiers en charge de l’enquête estimaient que le jeune homme jouait un rôle important dans un gang de cybercriminel.

Ce dernier était accusé d’avoir piraté près de 1,3 million de machines et dérober plusieurs millions de dollars par le biais d’attaques de phishing. Selon le FBI, la perte économique globale provoquée par ce gang est de 21 millions de dollars.

L’enquêteur en charge de cette affaire, Peter Devoy, a déclaré : “nous avons travaillé étroitement avec les services américains et hollandais. Cette arrestation est importante non seulement pour la Nouvelle-Zélande, mais aussi pour la communauté internationale. Il est très rare de mettre la main sur ce genre de voyous.”

Cette arrestation intervient alors que de nombreux gangs de malfaiteurs de la toile, notamment au Canada, ( lire notre article ) se font pincer. Et ce, en raison d’une forte mobilisation internationale et de la volonté tenace de certains gouvernements de fermer les réseaux de PC zombies ou botnet.

Rappelons que les hackers utilisent ces fermes de machines zombies pour voler des informations bancaires, manipuler des stocks options, attaquer des ordinateurs gouvernementaux, mais aussi des industriels ou des sites Web.

Sur le réseau, le nom de ce jeune pirate était “AKILL”. Son rôle au sein du gang était, selon nos informations de “manager l’armée de machines zombies.”


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur