Le haut débit au secours des contenus payants?

Régulations

Selon une étude européenne, plus l’accès au Web est rapide, plus l’internaute est disposé à payer pour du contenu.

Habitué depuis longtemps à la gratuité sur le Web, l’internaute a beaucoup de mal à sortir sa carte bleue pour acheter un service ou un contenu en ligne. Le développement des contenus payants est pourtant une condition sine qua non pour assurer la pérenité du secteur, notamment à cause d’un marché publicitaire bancal et peu efficace.

Mais les choses évoluent. Selon une étude menée par Jupiter Research auprès de 10.000 internautes au Royaume-Uni, en France, Italie, Espagne et Suède, les accès à l’internet rapide constitueront l’un des éléments clés qui permettront de changer l’attitude des utilisateurs envers les contenus payants. L’abonné haut débit plus enclin à payer Ainsi, 32% des personnes connectées via un accès à haut débit refusent de payer pour de la musique, de la vidéo ou des actualités en ligne, contre 44% pour des internautes “bas débit”, note Jupiter. Mais attention, seulement 15% des abonnés au haut débit se disent prêts à payer pour accéder à des articles ou des archives en ligne. Et ils sont seulement 18% à être candidats à la vidéo. L’affaire est donc loin d’être gagnée pour les éditeurs multimédia.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur