Le haut débit va-t-il tuer les stars de la télé ?

Régulations

Les journalistes des télévisions européennes perdent des téléspectateurs au profit du Web

Constat : les téléspectateurs européens qui disposent d’un accès Internet à haut débit passent désormais plus de temps devant leur écran de PC que devant la boîte à diffuser des images !

Une étude de Strategic Analytics révèle que 56% des européens qui ont souscrit à un abonnement au haut débit ont réduit leur temps de télévision. Même si rien ne transparaît, les médias tirent la sonnette d’alarme ! Le mouvement est en marche. Internet leur détourne de l’audience. Pourtant, si ce mouvement peut paraître inéluctable, certains médias traditionnels ont su titrer profit du Web. Des journaux comme des radios ont su mettre fin à l’érosion de leurs lecteurs et auditeurs en adoptant une stratégie de présence en ligne qui leur a permis d’apporter une nouvelle approche de fidélisation. En revanche, après un engouement certain pour les portails des chaînes de télévision depuis la grande époque d’Internet tout puissant, l’audience de ces sites semble stagner. C’est bien le média télévisuel et ses dérivés qui perdent du terrain. D’ici à la fin 2004, 20% de la population européenne devrait avoir accès au haut débit. Non compris les nouveaux Etats membres, ce chiffre sera de 41% en 2008, et même 60% pour les pays leaders en matière de télécoms, comme l’Europe du Nord. Quant à la convergence entre Internet, la téléphonie et la vidéo, elle devrait sonner le glas de la toute puissance télévisuelle et ouvrir de nouvelles perspectives aux professionnels des médias qui auront su s’adapter.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur