Le Japon relance le défi du transport supersonique

Régulations

SST sera-t-il le successeur du regretté Concorde ? Le Japon y croit? Mais pour l’heure, rien à voir… cela relève des prototypes de fusée! Photos à l’appui

SST (

supersonic transport) s’est élevé à une altitude de 59.000 pieds (19km), propulsé par sa fusée porteuse. Puis détaché de celle-ci, il a volé durant 15 minutes à la vitesse de mach 1,9 à 2. Il s’est enfin posé dans le désert australien, porté par ses parachutes. Le supersonique japonais a enfin réussi, après l’échec de son premier vol inaugural, qui avait vu l’appareil se ‘crasher’ et brûler il y a trois ans, après s’être prématurément détaché de sa fusée. SST est le projet d’avion supersonique de la JAXA, la très officielle agence spatiale japonaise. L’appareil expérimenté était une maquette, et le prototype ne mesurait que 15 mètres de long. Il reste cependant bien du chemin à parcourir! Tout d’abord, JAXA doit résoudre deux problèmes majeurs déjà bien connus: le bruit et la consommation. Cela à coup de matériaux composites et de développements sur les réacteurs. S’agissant du bruit, le Japon promet un niveau sonore ne dépassant pas celui des appareils modernes actuels. Quant à la surconsommation de kérosène, JAXA annonce une distance de vol double de celle de Concorde, pour une émission d’oxyde d’azote réduite au quart. Une question reste en suspens: quelle dimension apporter aux pistes ? Au moins équivalente à celle nécessaire à l’Airbus A380 ? Le site Web de la JAXA.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur