Le jeu en ligne sur consoles ne fait pas recette en Europe: pourquoi?

Régulations

50.000 XBox Live et 3.000 Sony PS2 en ligne, le jeu en ligne ne fait pas recette en Europe

Alors que Sony et Microsoft annoncent avoir dépassé le million d’inscrits à leurs services de jeu en ligne depuis leur lancement à la mi 2002 (cumul des chiffres annoncés au niveau mondial), le jeu en ligne sur consoles a bien du mal de décoller en Europe.

Microsoft, le premier à s’être lancé dans l’aventure sur le vieux continent, atteint péniblement les 50.000 abonnés, alors que Sony, qui pour le moment n’est présent sur ce marché qu’en Angleterre, ne compte que 3.000 abonnés. Le kit de connexion est proposé par les deux fabricants aux environs de 59 euros. L’une des explications est que le service souffre d’une pénurie de jeux multi-joueurs, à peine une vingtaine pour Microsoft. Ce dernier annonce la sortie d’une centaine de jeux durant les douze mois à venir. L’avenir de l’industrie passe-t-il par le jeu en ligne ? Si Nintendo a annoncé qu’il n’envisageait pas de se lancer sur ce marché en Europe avant qu’il n’atteigne une masse critique, Sony devrait prochainement déployer son service sur la plupart des pays d’Europe de l’Ouest, et Microsoft compléter son offre en s’étendant vers l’Autriche, l’Irlande et le Nord de l’Europe. Pour les constructeurs de consoles de jeu, le ‘online‘ est une priorité. Mais cela implique des investissements importants sur des serveurs capables de supporter des milliers de joueurs s’affrontant en ligne. Ce qui va peser lourdement sur leur trésorerie dans les mois qui viennent. En particulier, chez Microsoft, se pose la question des perspectives à court et moyen terme ; c’est le seul constructeur capable de maîtriser la chaîne complète de communication avec MSN, ce qui n’est pas pour plaire aux éditeurs de jeux vidéo : ils y voient une atteinte à leurs revenus, s’ils ne maîtrisent pas en partie le revenu des abonnements.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur