Le Kindle 2 d’Amazon dévoilé

Cloud

Selon les prévisions des analystes, le terminal devrait permettre la firme américaine d’engranger plus d’un milliard de dollars d’ici 2010

Le Kindle deuxième du nom, a été un secret bien gardé. Jusqu’au jour de sa sortie, ni les porte-paroles, du groupe, ni son patron, Jeff Bezos, n’ont communiqué sur ce sujet. Selon la seule indiscrétion glanée par le WallStreet Journal, le futur e-book d’Amazon devrait embarquer un roman de l’auteur américain à succès Stephen King.

On en sait désormais plus sur cet ebook. Plus fin, plus léger, capable de fonctionner deux semaines sur une seule charge, le nouveau Kindle veut placer la barre très haut.

Doté d’une mémoire supérieure à l’ancienne version, le Kindle 2 pourra stocker plus de 1.500 titres (2 Go). Une fonction de lecture permettra au Kindle de lire à voix haute les contenus affichés sur l’écran. L’appareil utilise toujours la technologie d’«encre électronique» e-ink qui ne nécessite pas de rétro-éclairage. Le terminal est déjà disponible en pré-commande, il est vendu 359 dollars et reste, une fois de plus, commercialisé uniquement aux Etats-Unis.

Comme son grand frère, ce Kindle pourra s’affranchir du PC grâce à sa connexion 3G qui permet de télécharger pour moins de 10 dollars des livres sur le réseau de l’opérateur Sprint. Nouveauté : il est désormais compatible avec les fichiers mp3 et les documents pdf, en plus des .doc et de nombreux formats d’images.

Le Kindle 2 “reprend tout ce que nos clients nous disaient aimer sur la version originale, mais il est simplement plus fin, plus rapide, avec une batterie à la durée de vie plus longue, et capable de contenir des centaines de livres supplémentaires”, a indiqué le P-DG d’Amazon, Jeff Bezos.

Ce nouveau terminal aura-t-il le même succès que son prédécesseur ? Sorti en 2007, l’e-book d’Amazon semble avoir trouvé son public. Pour le géant de Seattle, ce succès était loin d’être une évidence. D’autres modèles, commercialisés notamment par le japonais Sony, avaient manqué leur cible et fini par tomber aux oubliettes.

Le Kindle n’a pas connu un destin aussi funeste. Au contraire. Le concours de la présentatrice américaine Oprah Winfrey n’y a pas été étranger. Présenté au cours d’une de ses émissions comme “son nouvel objet préféré“, le Kindle a provoqué une hausse du trafic de 6% sur le site d’Amazon et une explosion des connexions de 15.000% ( !) entre le site d’Oprah Winfrey et amazon.com.

Selon les estimations des analystes, quelques 500.000 Kindle auraient été vendus depuis son lancement, selon des données collectées grâce à l’opérateur Sprint Nextel, dont le réseau est utilisé par les possesseurs de Kindle pour télécharger leurs livres. Amazon devrait être en mesure d’engranger 1,2 milliard d’euros d’ici 2010 rien qu’avec la vente de son terminal de lecture.

Vendu 359 dollars, le Kindle premier du nom, dispose d’une bibliothèque de quelques 230.000 livres et journaux téléchargeables.

kindle2.jpg


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur