Le kit mains-libres est aussi dangereux au volant que le mobile

Régulations

Une étude suédoise montre qu’utiliser un mobile en conduisant est quasiment aussi dangereux avec un kit mains-libres qu’en gardant l’appareil en main

On le sait, téléphoner au volant est une pratique à risque. Les autorités l’ont compris et viennent d’interdire l’usage du mobile dans la voiture. Seule exception: l’utilisation d’un kit mains-libres au volant est autorisée, car moins dangereuse. Faux répond une étude suédoise sur cette question.

Selon la National Road Administration (SNRA), un organisme officiel du pays, le danger est le même que l’on téléphone avec le combiné à la main ou en utilisant un kit mains-libres. Distraction La SNRA a placé 48 personnes dans des simulateurs de conduite et les a divisées en deux groupes: l’un avec kit mains-libres, l’autre sans. Les conducteurs ont reçu chacun environ dix appels téléphoniques pendant l’heure et demie de conduite simulée qu’ils ont accomplie dans diverses conditions. Et la conclusion est sans appel. Les pratiques dangereuses des conducteurs testées sont les mêmes car “c’est la distraction provoquée par la conversation téléphonique qui pose problème”, explique Ingemar Skogo, directeur général de la SNRA. C’est donc la conversation qui intrinsèquement est la source des accidents et non l’utilisation du mobile. Les conclusions de cette étude suédoise corroborent ceux d’un récent article du magasine Psychological Science. Il suggère que la technologie mains-libres pourrait ne pas réduire le risque d’accidents car l’attention du conducteur, davantage que sa capacité à tenir un téléphone mobile tout en conduisant, est en jeu dans le contrôle de son véhicule.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur