Le laborieux redressement d’Atari

Cloud

Après la perte abyssale affichée l’an passé par Atari, la filiale américaine
d’Infogrames a pris le chemin du redressement

Certes Atari, filiale américaine du français Infogrames, deuxième groupe mondial de jeux vidéo, a très symboliquement terminé son second trimestre fiscal sur un bénéfice net, de 300.000 dollars, contre une perte de -25,2 millions un an plus tôt ! Mais le redressement de l’acteur historique du secteur n’en est cependant pas encore acquis.

Pour inverser la tendance et sauver les meubles, Atari n’en finit plus de céder marques et studios, dont Reflections revendu à UbiSoft au trimestre précédant, et Shiny Entertainment au cours de ce trimestre. Ce dernier a été cédé pour 1,8 million de dollars.

Un plan drastique de réduction des coûts a permis de réduire de -31 % les ‘dépenses générales et administratives‘. Atari a aussi obtenu de la part de ses financiers une ligne de crédit sur 3 ans de 15 millions de dollars, renouvelable, ce qui porte à 35 millions de dollars les sommes que le groupe a mobilisé depuis avril 2006.

Pour autant, les incertitudes demeurent sur le devenir d’Atari. Le groupe a réduit sa perte à 7 cents par action, malgré le repli de -25,5 % son chiffre d’affaires à 28,6 millions de dollars. Et les retards annoncés sur le lancement de la PlayStation 3 de Sony ne font rien pour rassurer les investisseurs…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur