Le leader du code à barre met un pied dans le RFID

Cloud

Symbol Technologies, leader industriel américain dans les systèmes de code à barre, rachète Matrics Inc., spécialiste du RFID et de la lecture des fréquences radio d’identification des produits

Matrics est un spécialiste du marquage et des systèmes RFID, cette technique qui consiste à identifier les marchandises par une puce électronique décryptée par l’émission de codes sur une fréquence radio (

radio frequency interference). Le groupe se distingue tout d’abord par son adhésion au standard EPC (Electronic Product Code), développé par EPCglobal et reconnu par la majorité des revendeurs américains, en particulier le géant Wal-Mart. Mais aussi par son approche verticale, qui lui donne une forte reconnaissance sur le RFID chez les distributeurs, nous venons de l’évoquer, mais aussi dans la chaîne d’approvisionnement du commerce de détail. Matrics figure également parmi les pionniers dans l’usage du RFID auprès des compagnies aériennes. Delta Airlines expérimente depuis deux ans le marquage des bagages pour le suivi de ces derniers, les aéroports internationaux de Las Vegas et Hong Kong ont, eux aussi, adopté la technologie du fabricant. Symbol Technologies, quant à lui, est le géant américain des systèmes de code à barre. Leader sur les marchés du commerce de détail, de la santé et des industries du transport, il cherche à renforcer ses compétences sur le marché émergeant du RFID. Les systèmes de Matrics vont donc rejoindre ceux développés par Symbol avec les scanners sans fil de code à barre, ainsi que les réseaux d’identification Wi-Fi déjà déployés sur plus 2000 sites dans le monde. L’acquisition de Matrics, pour 230 millions de dollars, est donc stratégique pour le fabricant, à la fois par les technologies RFID qu’apporte Matrics, mais aussi par l’ouverture qu’apporte le marquage par fréquence radio à l’international. Une acquisition qui, en revanche, ne se fera pas sans difficultés: Matrics a été accusé par Intermec Technologies, voici quelques jours, d’avoir violé quatre des brevets ‘fondateurs’ de la technologie RFID détenus par ce dernier.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur