Le lecteur open source VLC bascule vers l'accélération matérielle

Logiciels

VLC media player 1.1 exploitera mieux les ressources de l’ordinateur pour accélérer ses traitements. Une version de test est aujourd’hui disponible.

Le lecteur multimédia open source VLC media player va prochainement passer en version 1.1. Une première mouture de test est aujourd’hui téléchargeable pour Windows et Mac OS X (ainsi que sous la forme de code source, pour les autres systèmes d’exploitation).

La grosse nouveauté est sans conteste l’utilisation de l’accélération matérielle pour le décodage ou l’encodage de flux audio et vidéo (OpenMax IL). Sur les puces x86, le support du SSE est également présent au sein de multiples codecs. Enfin, les vidéos au format H.264 seront spécifiquement accélérées par les cartes graphiques présentes sous Windows Vista (DXVA2), Windows 7 (DXVA2) et Linux (VAAPI). Comme à l’accoutumée, de nombreux codecs sont mis à jour. Certains formats font même leur entrée, comme l’Atrac 1 ou l’Indeo 5.

Les développeurs ont profité de cette version pour faire le grand ménage dans les modules de VLC media player. Certains regretteront la disparition des interfaces dédiées à BeOS ou à QNX. L’absence de ressources (et d’utilisateurs) rend toutefois cette décision logique. Idem pour les offres mobiles, où Windows CE et Opie font leur sortie. A contrario, la version de VLC media player adaptée aux tablettes N900 de Nokia est en net progrès et l’intégration à Windows 7 sera de meilleure qualité.

Rappelons que VLC media player est un lecteur multimédia de référence, qui a été téléchargé plus de 150 millions de fois depuis la sortie de la mouture 1.0. Son principal concurrent est un autre logiciel open source, MPlayer.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur