Pour gérer vos consentements :

Le LTE va imposer les micro cellules sur les réseaux mobiles dès 2014

En 2014, il se vendra plus de micro station radio LTE que de macro station. D’une courte tête. Selon le rapport The LTE Base Station Market du cabinet ABI Research, il se vendra 127 000 mini antennes radio contre 113 000 stations de base « classiques ».

À l’image des cubes d’Alcatel-Lucent, les micro stations radio vont permettre de densifier les réseaux 4G LTE (Long Term Evolution) en multipliant la présence de point d’accès afin de répondre du mieux possible à l’augmentation exponentielle de la consommation de données, tirée par la démocratisation des smartphones et tablettes, particulièrement dans les zones urbaines.

De plus, ces petits équipements radio sont promesse de réduction des coûts de déploiement pour les opérateurs. À condition de trouver le moyen de les raccorder au cœur de réseau en tirant, au besoin, de la fibre optique.

Les équipementiers prêts pour la transition

Les équipementiers sont de leur côté prêts pour la transition d’un point de vue technologique avec l’architecture RAN (Radio Access Network). Ericsson a acquis BelAir dans le cadre de son programme HetNet, Nokia Siemens Networks met en avant l’offre Flexi Zone, Alcatel-Lucent poursuit le développement de ses produits LightRadio (notre photo) et Huawei entend répondre aux besoins du moment avec sa solution AtomCell.

Néanmoins, les équipementiers continueront de tirer l’essentiel de leurs revenus LTE des stations de base macros. Les micro cellules devraient compter pour 1,09 milliard de dollars, soit 5,2 % des 20,86 milliards du marché total, selon l’analyste. « La tempête de données qui s’abat sur les réseaux mobiles pousse les stations radio macro dans leurs dernières limites et pousse à évoluer vers des réseaux hétérogènes », commente l’analyste Nick Marshall. La transition est amorcée.

Recent Posts

Typosquatting de dépendances : gare à cette pratique résiduelle

Des chercheurs attirent l'attention sur une campagne de diffusion de code malveillant par l'intermédiaire de…

27 minutes ago

Quels standards pour la cryptographie post-quantique ?

À l'issue d'une procédure de six ans, le NIST a sélectionné quatre algorithmes à standardiser…

2 heures ago

DMA, DSA : une régulation à la hauteur des « Big Tech » ?

Le Parlement européen a définitivement adopté le DMA et le DSA ce 5 juillet. Des…

7 heures ago

DevSecOps : Snyk plie mais ne rompt pas

Snyk rejoint la liste de licornes de la cybersécurité qui réduisent leurs effectifs pour affronter…

23 heures ago

Scribe : les enseignements à tirer de l’échec de ce projet d’État

Un seul logiciel pour la rédaction des procédures entre police et gendarmerie. C'était l'objectif du…

24 heures ago

HackerOne : quand un initié détourne le bug bounty

Un employé de HackerOne aurait exploité à des fins personnelles des rapports de sécurité soumis…

1 jour ago