Le Mac App Store fête déjà son million d’applications téléchargées

Cloud

Le succès de la vitrine applicative Mac App Store devrait constituer un nouveau levier économique pour Apple et, éventuellement, relancer la vente de ses Mac.

Le Mac App Store est bien parti pour connaître le même succès que l’iPhone App Store. Il ne lui aura pas fallu 24 heures après son lancement pour franchir la barre symbolique du million de téléchargement, annonce Apple dans son communiqué. Pourtant, seule un millier d’applications en tout genre animent, pour le moment, la vitrine applicative destinées aux Mac.

« Nous sommes époustouflés par l’engouement que le Mac App Store génère, , se félicite Steve Jobs dans sa communication. Les développeurs ont fait un excellent travail en proposant des « apps » sur le « store » et les utilisateurs adorent la simplicité d’utilisation et le côté ludique du Mac App Store. »

Pour mémoire, le Mac App Store permet aux utilisateurs d’installer instantanément une application sur son ordinateur en ligne, à condition que celui-ci soit équipé de Mac OS X 10.6.6. De leur côté, les développeurs peuvent déposer leurs applications, gratuitement ou de manière payante dont ils sont libres de fixer le prix. L’entreprise de Cupertino se contentant de prélever 30 % de la transaction sans facturer de frais supplémentaires de traitement de paiement et d’hébergement (y compris dans ce dernier cas pour les applications gratuites).

Apple se garde bien d’indiquer quelle est la part des applications payantes parmi le million déjà téléchargé. Il n’en reste pas moins que c’est bien joué de la part de la firme. Le service pourrait constituer un nouveau levier économique et même relancer la vente des Mac alors que les bons résultats de Cupertino sont aujourd’hui tirés par les ventes de l’iPhone et, à l’échelon inférieur, l’iPad. Succès qu’Apple doit pour une grosse partie à l’offre de l’App Store, justement.

Une stratégie également empruntée par Canonical avec Ubuntu 10.10 bien que plus timidement et de manière plus diversifiée (vente de musique, d’applications, espace de stockage en ligne)*. Autant d’évolutions répondant aux nouveaux besoins qui pourraient nuire à l’hégémonie de Windows, pour l’heure dépourvu d’offre comparable au Mac App Store.

* A noter que les distributions Linux intègrent depuis de nombreuses année une palanquée d’applications téléchargeables gratuitement, un modèle que Canonical tente de simplifier avec sa «Logithèque Ubuntu» apparue dans Ubuntu 10.04.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur