Le Mac fête ses 25 ans

Cloud

La machine d’Apple, emblématique, a franchi le cap des 20 ans. Preuve que la gamme reste une valeur commerciale sûre

Apple peut être fier de son “petit”. Le Mac, anciennement Macintosh, du nom d’une variété de pomme, a fêté ses 25 ans.

Avec son premier Mac, sorti en janvier 1984, la firme de Cupertino veut jeter un pavé dans la mare. La machine, dotée d’un processeur de 8 Mhz, d’un écran monochrome 9 pouces et de 128 Ko de mémoire vive (à cette époque, c’était une Formule 1…), marque le franchissement d’une étape technologique.

Le Mac innove également dans un autre domaine : l’interface graphique. En simplifiant le dialogue entre l’homme et la machine (OS graphique + souris), Apple ouvre l’informatique aux néophytes. La manœuvre – dont s’inspirera largement un certain Bill Gates – se révèle être un coup de maître. Pas moins de 500.000 Mac sont écoulés en 2 ans malgré un coût prohibitif : plus de 2.500 dollars !

En 1987, près de deux ans après l’éviction de Steve Jobs (qui lancera Next), Apple propose une nouvelle version de son Mac, suivie trois ans plus tard d’un autre modèle, le Mac Classic, une manière pour la marque à la pomme de revenir aux sources. Mais la firme de s’arrête pas là.

Le Mac intègre les processeurs PowerPC, un processeur qui évoluera jusqu’à sa version G5 avant de montrer ses limites. En 5 ans, entre 1990 et 1995, Apple produit pas moins de 80 modèles de Mac différents.

Malgré le succès de ses produits, le constructeur est confronté à de sérieuses difficultés financières. La sortie d’un nouveau modèle de Mac en 1997 coïncide avec le retour de Steve Jobs aux manettes. La machine, équipée d’un écran LCD et d’un système audio sophistiqué ne suffit pourtant pas à sortir la firme de la mauvaise passe. La mort dans l’âme, la marque à la pomme signe un accord avec Microsoft. La firme de Bill Gates injecte ainsi dans Apple la coquette somme de 150 millions de dollars.

Contre vents et marées, Apple multiplie les produits. En 1998, le groupe renouvelle totalement sa gamme Mac en lui accolant un nouveau nom de baptême : ‘iMac’. La machine, aux couleurs acidulées et aux formes arrondies plaît. 150.000 exemplaires sont écoulés en une semaine.

Mac subira un nouveau liftinginterne en embarquant Mac OS X, une mise à jour plus robuste de son système de navigation bâtie autour d’un noyau Unix.

A partir de l’année 2006, Apple se décide à franchir deux barrières : intégrer des processeurs Intel dans ses machines et permettre à ses machines de faire fonctionner des produits Microsoft. La mobilité n’est pas oubliée avec la multiplication des MacBook jusqu’au dernier MacBook Air, un bijou de légerté.

A ce jour, Apple affiche une santé à toute épreuve. Pour ses derniers résultats, les ventes ont progressé de près de 6% à 10,17 milliards de dollars. C’est la première fois que sur un trimestre, la pomme dépasse les 10 milliards de revenus. Il s’est écoulé plus de 2,5 millions de Mac au cours du trimestre et Apple est le numéro 4 des ordinateurs aux USA. Le Mac a encore de bien belles années devant lui.

mac128.jpg


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur