L’e-mail doit faire sa place parmi les supports marketing

Régulations

L’e-mail n’arrive qu’en cinquième position des supports marketing préférés des consommateurs américains. Manque de reconnaissance ou rejet ?

Une récente étude de Vertis sur les supports marketing préférés des consommateurs américains démontre combien il est difficile de renverser la puissance des supports papier traditionnels. Malgré la présence d’Internet dans plus de 70% des foyers américains, l’e-mail est encore peu perçu comme un outil de courrier.

L’étude de Vertis réalisée en août confirme la performance et l’intérêt des supports papier pour apporter aux consommateurs de l’information sur les produits ou services :

– 31% – Mailing par courrier

– 24% – Inserts dons les journaux

– 18% – Catalogues

– 11% – Publicité dans les journaux

– 10% – E-mail

On peut s’interroger sur la contre performance des “courriels” . Soit que le consommateur y porte peu d’importance, soit qu’il craint le spam ! La réponse serait beaucoup plus simplement que les grands annonceurs n’ont pas encore réellement investi le média, et que l’e-mail n’est encore pour la majorité des internautes qu’un outil de communication essentiellement privé.

Le télémarketing réunit la majorité? contre lui

Autre enseignement d’une étude de Harris Poll, 77% des consommateurs américains se déclarent “ennuyés” par le télémarketing. Pourtant les Etats-Unis disposent du service ‘Do Not Call Registry‘ de l’US Federal Trade Commission, à l’image de notre ‘Liste Rouge‘.

Et 80% des personnes interrogées ont déclaré connaître ce service. Cependant, elles ne sont que 30% à s’y être enregistrées !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur