Le marché de la Voix sur IP nécessite-t-il une régulation?

L’annonce, la semaine dernière, d’une offre de téléphonie via Internet par AT&T et Time Warner a réveillé certaines tensions, car il s’agit bien d’un « bypass » ou contournement des services des opérateurs télécoms traditionnels. La FCC, la très respectée Commission fédérale des communications, s’est saisie du dossier il y a deux semaines, et a entamé une série d’auditions. Michael K. Powell, son président, a donné le ton il y a quelques jours : il est probable qu’il soutienne que les appels via Internet soient considérés comme différents des appels de téléphonie classique -ce qui impliquerait une régulation prudente de ce marché. «

Il n’y a pas de différence technique ou fonctionnelle entre un appel via Internet et d’autres données ?qu’il s’agisse de « bits », d’e-mails ou de pages Web », a-t-il déclaré. Selon lui, la technologie sous-jacente est suffisamment différente, en sorte qu’il ne serait pas pertinent de soumettre les appels via Internet « à 100 années de régulations et de jugements». A ce jour, aux Etats-Unis, le trafic Internet a été, pour l’essentiel, dérégulé et détaxé: les hommes politiques et les régulateurs ont estimé jusqu’ici que la technologie et le commerce en ligne ont pu ainsi bénéficier d’une forte croissance.