Le marché des équipements mobiles en hausse malgré la crise

RéseauxSmartphones
Marché équipements mobiles (crédit photo © violetkaipa - shutterstock)

Porté par les ventes de smartphones et tablettes, le marché de l’équipement mobile approchera les 380 milliards de chiffre d’affaires en 2012.

Si les équipementiers télécoms souffrent, le marché de l’équipement mobile se porte plutôt bien, lui. Selon le cabinet d’analyse iSuppli (propriété de IHS), le chiffre d’affaires généré par les ventes d’infrastructures sans fil, dont les routeurs wifi, et les terminaux mobiles, devrait atteindre les 376 milliards de dollars en 2012. En hausse de 12,6% par rapport aux 334 milliards de 2011.

Néanmoins, la hausse du marché tend à ralentir. « Assurément, la croissance cette année sera inférieure à l’expansion beaucoup plus importante de 29% en 2011, rappelle Francis Sideco, analyste du marché sans fil chez iSuppli. Cependant, une croissance à deux chiffres en 2012 témoigne de l’attraction actuelle des consommateurs pour les téléphones portables et tablettes. »

Les smartphones, un élément porteur

Un dynamisme que devrait stimuler le déploiement croissant des réseaux mobiles 4G LTE (dont en France avec SFR et Orange) malgré la crise économique que traverse la planète, notamment l’Europe, mais aussi la Chine et l’Inde qui vivent leurs premiers ralentissements de croissance.

Le secteur des smartphones est d’ailleurs un élément porteur du marché. Il devrait générer 75 milliards de revenus sur l’année, en légère hausse de 5%. Pour leur part, les équipements LTE 4G dépasseront les 8 milliards de dollars, plus du double des dépenses de 2011. La croissance du LTE continuera sur sa lancée dans les prochains mois. Isuppli prévoit que les investissements dans les infrastructures 3,5-3,75 GHz domineront les investissements à partir de 2013.

444 milliards en 2013

Ce qui n’en exacerbera pas moins la compétition entre les différents fournisseurs. Selon iSuppli, ceux qui sauront proposer des solutions de mises à niveaux des stations radio 4G auront des chances de tirer parti de ce marché ultra compétitif.

Un succès qui reposera notamment sur la capacité à construire un écosystème stratégique comme en témoigne de nombreuses fusions-acquisitions récentes (Qualcomm-Atheros, Broadcom-Beceem, MediaTek-Ralink) ou le partenariat Microsoft-Nokia.

« Ces réalignements stratégiques prépareront le terrain de la croissance des entreprises individuelles impliquées dans une fusion ou un partenariat pour les trois ou quatre prochaines années, comment Francis Sideco. Rétrospectivement, 2012 apparaîtra comme l’année où ces coalitions auront commencé à porter leurs fruits. »

Des fruits qui tireront parti de la croissance attendue du marché des équipements mobiles. Celui-ci devrait atteindre les 444 milliards en 2013 et croître de 11% par an en moyenne jusqu’en 2016, selon iSuppli.


Voir aussi
Perspectives 2012 : une année pleine de potentiel et de risques


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur