Le marché des mobiles va battre un nouveau record

Régulations

Dans les prochaines années, l’essor des smartphones compensera la saturation des marchés émergents

La téléphonie mobile ne connaît pas la crise. Fin 2004, les analystes craignaient un tassement du marché après des ventes records. Ils se sont trompés et revoient maintenant leurs prévisions à la hausse.

Selon le cabinet d’études spécialisé Strategy Analytics, il devrait se vendre dans le monde plus de 800 millions de combinés contre une précédente estimation de 775 millions. En 2004, 680 millions de téléphones mobiles avaient été vendus. Plus de 209 millions de combinés ont été vendus au troisième trimestre grâce à la demande croissante dans les pays émergents et au remplacement de modèles dans les pays riches. Les ventes mondiales ont atteint 566 millions de combinés sur les neuf premiers mois de l’année, avant un dernier trimestre traditionnellement fort, précise-t-il. Seule ombre au tableau, en tout cas pour les fabricants, le prix moyen d’un téléphone portable a baissé de 11% au troisième trimestre par rapport à la même période de 2004, à 146 dollars (121,46 euros). Pour autant, le chiffre d’affaires total du marché du mobile devrait totaliser les 120 milliards de dollars cette année, ajoute Strategy Analytics. L’année 2005 aura été celle de l’avènement des smartphones, ces mobiles intelligents et multimédias (Treo, iPAq, Qtek, Blackberry…) Selon Canalys, les ventes de ces combinés ont explosé de 75% cette année à 13 millions d’unités. Nokia reste le leader de ce marché avec une part supérieure à 50%, devant Palm et son Treo, et RIM et son Blackberry. Selon Informa Telecoms & Media, les ventes de ces combinés devraient tripler dans les cinq prochaines années pour atteindre 153,5 millions d’unités en 2010. Jusqu’à cette date, l’Europe sera la locomotive de ce marché précise l’institut d’études.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur