Le marché des PC portables japonais explose

Cloud

La tendance se confirme. Le Japon, souvent précurseur dans l’informatique, fait la part belle aux portables. Netbooks en tête

Continuant de surfer sur une vague de popularité, les ordinateurs portables connaissent un essor sans précédent au pays du soleil levant. Désormais, ces machines représentent pas moins de 70% des stocks enregistrés par le secteur. Un taux jamais obtenu auparavant, preuve que les Japonais anticipent la tendance.

Les raisons sont à chercher du côté des netbooks ou “ultra-portables”, des concentrés de technologie relativement peu coûteux. En novembre, pas moins de 457.000 portables étaient affrétés par les différentes compagnies contre seulement 185.000 ordinateurs de bureau.

Des chiffres émis par la JEITA (Association des industries japonaises électroniques et IT) qui marquent un réel changement des habitudes des consommateurs. L’organisation s’est alors basée sur les 13 plus gros vendeurs sur le marché japonais, notamment Apple, Sony, Sharp, NEC, Lenovo, Fujitsu et Toshiba.

Une tendance qui montre qu’un basculement est à l’œuvre . Selon des chiffres de iSuppli, il s’est vendu dans le monde au troisième trimestre plus de PC portables que de PC de bureau. Une première historique d’après l’institut d’études.

Les ventes de laptops ont ainsi bondi de 40% sur un an avec 38,6 millions d’unités écoulées alors que les ventes de ‘desktops’ ont pour leur part décliné de 1,3% à 38,5 millions d’exemplaires.

On peut donc s’attendre à voir un déferlement de ces petits ordinateurs sous les sapins des petits et grands enfants, toujours sages. Paraît-il.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur