Le marché des serveurs s’accroît mais… stagne

Réseaux

Le marché des serveurs est en forte progression: +21% de machines livrées en plus en un an selon IDC. Mais vu la chute des prix, le chiffre d’affaires stagne, sauf pour Linux!

Deuxième trimestre consécutif à la hausse pour le marché des serveurs: il profite de la reprise des investissements et devrait s’envoler au premier semestre 2004. Les ventes mondiales se sont redressées à 10,8 milliards de dollars au troisième trimestre, soit une hausse de 2%.

Paradoxalement, ce qui pouvait paraître une excellente nouvelle pour le marché, s’avère plutôt décevant pour les fabricants. Car, d’une année sur l’autre, si le nombre de serveurs livrés a augmenté de 21%, le chiffre d’affaires n’a progressé que de 8,3%. Seul l’environnement Microsoft Windows pourrait faire encore illusion, avec une progression des revenus de 10,3% pour des ventes de serveurs Windows, soit une augmentation de 21,4%. En réalité, le seul marché qui progresse réellement, et à un rythme satisfaisant, est celui des serveurs Linux: +51,4% en matériel et +49,8% en revenus. IBM conserve la tête des fabricants Selon le cabinet de recherche IDC, IBM conserve sa place de leader avec 31,1% de parts de marché, devant HP et Sun, la production de ce dernier ayant chuté de 17,4% en un an. Dell se maintient à la quatrième place, mais gagne du terrain sur Sun, une progression qui s’inscrit à la hausse pour le sixième trimestre consécutif. Considérant la montée en puissance de l’environnement Linux, le classement des fabricants sur ce seul critère s’en trouve modifié: HP prend la tête avec 33,8% de parts de marché, suivi de Sun avec 28,4%, et IBM qui occupe la troisième place avec 25,6%.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur