Le marché du middleware porté par le retour de la croissance

MiddlewareRéseaux

Le marché mondial des applications d’infrastructure et middleware double sa progression en 2010. Il devrait poursuivre sa hausse à travers le cloud computing et les marchés émergents.

Le marché mondial des applications d’infrastructure et middleware (intergiciel) se porte bien. Avec 17,6 milliards de dollars en 2010, le chiffre d’affaires généré affiche une hausse de 7,3 %. Une progression supérieure aux 3,4 % qu’avait déjà connue l’année 2009 (avec 16,4 milliard de dollars de revenus), souligne le cabinet d’analyse Gartner.

La raison? Sorties de la crise économique, les entreprises se préparent à retrouver le chemin de la croissance et, donc, se réorganisent en conséquence. « Les technologies AIM [applications d’infrastructure et middleware, NDLR] sont la clé de liaison entre la modernisation de l’infrastructure et des applications innovantes, toutes les deux bien adaptées pour accompagner les mouvements de croissance future », note Fabrizio Biscotti, directeur de recherche au Gartner.

Les principaux acteurs s’imposent toujours plus

Un accompagnement de la croissance d’autant plus nécessaire que l’adoption du cloud computing permet de fluidifier les changements. « Le cloud génère encore peu de dépenses dans le secteur de l’AIM mais cela va changer alors que les organisations se familiarisent avec les avantages fournis par les technologies de nuage informatique en tant que plate-forme de services », poursuit l’analyste. Pour l’heure, la SOA (architecture orientés services) et le BPM (gestion des processus de l’entreprise) restent « la pièce centrale » du marché de l’AIM.

Les principaux acteurs de ce marché continuent plus que jamais de s’imposer. Les acquisitions réalisées en 2010 pour 1,2 milliard de dollars (Software AG/Data Foundations, IBM/Lombardi…) ont augmenté la part des ténors du secteur, lesquels se partagent désormais 61 % du marché contre 57 % en 2009.

A ce petit jeu, IBM reste le grand gagnant. Il conserve la tête du classement avec 5,8 milliards de dollars de revenus et 32,6 % des parts. Loin devant Oracle (y compris l’activité BEA) et ses moins de 3 milliards de dollars de chiffre d’affaires (17 % du marché). Si Microsoft (875,4 millions/5 %) s’impose devant Software AG (601 millions/3,4 %), ce dernier affiche la plus forte progression du classement avec 27,3 % de croissance (notamment externe). Malgré la deuxième meilleure progression (+20,1 %) Tibco ferme le ban (502 millions/2,8 %) en cinquième position.

L’avenir porté par les nouvelles applications et le PaaS

BonitaSoft, PegaSystems, W4… l’offre open source reste très dynamique dans le secteur de l’AIM, particulièrement dans les applications serveurs, des bus d’entreprise, de l’orchestration ou des logiciels embarqués, en plus du BPM, note le Gartner. Si les marchés occidentaux restent les principaux pourvoyeurs de valeurs, suivis du Japon, les marchés émergents, notamment l’Amérique latine, affichent leurs dynamisme. Particulièrement la zone Asie-Pacifique qui profite des développements chinois et indien mais aussi vietnamien.

« Nous continuons à voir un tourbillon créatif où, d’une part, les grands fournisseurs poursuivent leur consolidation, et, d’autre part, plusieurs acteurs installés et à venir vont élaborer de nouveaux marchés tels que la messagerie à faible latence (LLM), transfert de fichiers administré (MFT), et l’analyse des processus métier (BPA), résume Fabrizio Biscotti. En outre, on constate également l’activité encore embryonnaire mais déjà bouillonnante autour du cloud avec une attention croissante accordée aux offres PaaS (platform as a service). »

Classement du marché mondial des applications d’infrastructure et middleware
Classement du marché mondial des applications d’infrastructure et middleware 2010 (Gartner)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur