Le marché du PC s’assombrit en 2011

CloudPC

Le Gartner revoit ses prévisions à la baisse sur le marché du PC pour l’année 2011. La faute au ralentissement du renouvellement du matériel et la concurrence des tablettes, notamment.

L’année 2011 s’annonce moins prometteuse que prévue pour les constructeurs de PC. Le cabinet Gartner vient notamment de revoir à la baisse ses prévisions. Selon lui, le marché mondial devrait progresser de «seulement» 9,3 % en volumes en 2011 contre 10,5 % précédemment estimés.

La faute aux consommateurs résidentiels qui, aujourd’hui bien équipés, tardent à renouveler leur solutions informatiques. Un frein encouragé par les conditions économiques qui aboutissent pour nombre de foyers à une baisse de leur pouvoir d’achat. Quand ils ne privilégient pas l’investissement dans une tablette, domaine dans lequel Apple règne en maître avec ses iPad (1 et 2).

« Les PC grand public n’assurent plus la croissance, notamment en raison de la baisse d’intérêt des consommateurs pour les mini-ordinateurs portables, commente Ranjit Atwal, directeur de recherche au Gartner. Les tablettes, telles que l’iPad, ont également eu une incidence sur la croissance du mobile, mais plus parce qu’elles ont incité les consommateurs à retarder les achats de nouveaux PC portables que par volonté de remplacer les ordinateurs portables vieillissants par des ardoises numériques. Nous pensons que la substitution directe de notebooks par des tablettes sera minime. »

Heureusement que les entreprises, poussées à renouveler leurs parcs informatiques notamment pour migrer vers Windows 7 au cours des 18 prochains mois, sont là pour relever la note. « Les entreprises ont fortement réduit les renouvellements et prolongé la durée de vie des PC en réponse à la récession, rappelle l’analyste Raphaël Vasquez. Elles ont commencé à remplacer les PC les plus anciens. Nous pensons que l’urgence pour les entreprises de sortir de Windows XP entraînera d’importants remplacements chez les professionnels. » L’analyste fait notamment référence à la fin du support de Windows XP programmé par Microsoft pour mai 2014.

Autre tendance, celle de la transformation du poste informatique. Selon le Gartner, le PC au format unique (desktop ou notebook) évolue vers « des appareils plus spécialisés » complémentaires. « A l’avenir, le PC ne sera plus un marché en soi, mais une partie d’un marché plus vaste d’appareils qui vont du téléviseur connecté aux téléphones les plus basiques, ajoute Ranjit Atwal. Dans ce marché, les consommateurs et les professionnels vont souscrire à une combinaison de dispositifs qui s’adapte le mieux à leurs besoins particuliers. » Combinaison de dispositifs qui impacte d’autant le marché du pur PC.

Enfin, les conséquences du tremblement de terre japonais en mars dernier impacte également le marché. Notamment au niveau de la production qui devrait baisser de 2,4 % selon le Gartner. Néanmoins, « l’impact de la catastrophe japonaise sur la croissance mondiale de la production de PC a été mineur, et les constructeurs ont jusqu’à présent réussi à s’adapter face au risque d’interruption de fourniture des composants japonaise », soutient George Shiffler, directeur de recherche au Gartner.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur